Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 11 Avril 2007 à 00:00

La TNT est reçue par un foyer sur cinq.

La télévision numérique terrestre est dans les temps.

L'extinction de l'analogique commencera dans moins d'un an pour couvrir toute la France en 2011. Le projet aura été long à voir le jour. Mais depuis son lancement il y a deux ans, tout s'accélère pour la télévision numérique terrestre. Tant et si bien que l'extinction de l'analogique pourrait débuter dans moins d'un an, par étapes, pour s'étendre à l'ensemble du territoire au 30 novembre 2011. La première zone à passer au tout-numérique n'a pas été désignée officiellement, mais pourrait être située en Bretagne, en Normandie ou en Poitou-Charentes. Selon les projections du groupement TNT, le numérique terrestre devrait couvrir, à la fin de l'année, 85 % du territoire (contre 70 % aujourd'hui).

La couverture des zones blanches, où l'installation d'émetteurs est trop chère, voire impossible, implique le développement d'une solution de diffusion par satellite. La première offre de ce genre, un temps promise pour la fin 2006 est sur le point de voir le jour. « Au 15 juin prochain, l'offre satellitaire TNT Sat verra le jour. Elle sera commercialisée par Canal+ », rappelle Philippe Bourquin, directeur marketing du groupement TNT. Le lancement de ce bouquet par satellite, pour atteindre l'objectif d'une couverture totale de la population française par les chaînes en accès libre, est inscrit dans la loi sur la modernisation de l'audiovisuel, votée en février dernier.

Les téléspectateurs auront accès à dix-huit chaînes sans abonnement(avec France Ô), mais devront cependant s'équiper d'une antenne et d'un décodeur adapté au service et à la technologie. Malgré ces avancées, le taux d'équipement des Français reste modeste. Seuls 22 % des foyers sont équipés en adaptateurs, téléviseurs ou enregistreurs avec TNT intégrée... Mécaniquement, le taux d'équipement devrait toutefois progresser car tous les appareils de réception devront être compatibles avec la télévision numérique. Au 5 décembre 2007, les industriels auront pour interdiction de fabriquer des téléviseurs ou autres récepteurs non munis d'adaptateur.

Trois mois plus tard, le 5 mars 2008, l'interdiction frappera les distributeurs qui ne pourront plus les commercialiser. Bon gré, mal gré, le consommateur sera contraint de s'équiper. Les foyers les plus modestes devraient recevoir une aide, dont les modalités d'attribution n'ont pas encore été définies. Le fonds d'accompagnement du numérique créé en mai 2006 a reçu pour cela une enveloppe de 15 millions d'euros.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution