Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 20 Avril 2007 à 00:00

Les JT 2007 plus politiques et écolos mais moins anxiogènes qu'en 2002

Plus politiques et plus écolos, mais moins anxiogènes qu'en 2002: les journaux télévisés du soir des six grandes chaînes nationales reflètent, à quelques jours de l'élection présidentielle, une "campagne zapping" dont aucun thème ne s'installe durablement.

La campagne électorale à travers les JT est étudiée semaine par semaine par l'Institut national de l'audiovisuel qui dresse un comparatif avec ceux de la précédente élection de 2002. "En comparant les JT de mars 2007 à ceux de mars 2002, on se rend compte que l'information internationale pâtit de la couverture accordée aujourd'hui à la campagne. En quelque sorte le monde s'efface", indique à l'AFP Geneviève Piejut, chef du projet Ina'Stat. En mars 2002 l'information internationale occupait une place dominante dans les JT, près d'un sujet sur 5 lui était consacré sous la pression d'une actualité liée à l'après 11 septembre et à la guerre en Afghanistan.

En mars 2007, l'international (368 sujets) passe au second rang, devancé par la politique intérieure (398 sujets), et plus particulièrement par les faits de campagne (332 sujets contre 270 en mars 2002) rendant compte des activités des candidats. L'omniprésence des faits divers dans les JT de mars 2002, qui avait par la suite soulevé une polémique, ne se retrouve pas cette année. "On est loin de la polarisation de 2002 sur des faits relatant des violences contre les personnes ou les institutions: 70 sujets diffusés entre le 27 mars et le 29 mars sur la tuerie du Conseil municipal de Nanterre, 18 sujets sur l'agression d'un père de famille à Evreux", relève Mme Piejut.

En revanche l'environnement s'impose: 110 sujets en mars 2007 contre 57 en mars 2002. Pour Mme Piejut, "le réchauffement climatique et la mobilisation d'un Nicolas Hulot ne sont pas étrangers à ce score. Mais à y regarder de plus près, en comparant avec une 'année neutre' loin de toute pression électorale, le nombre de sujets qui lui sont consacrés est de même niveau". Si ce thème semble s'inscrire dans l'actualité télévisée, très peu de sujets relayent les questions sociales et de société. En 2002, en dépit de la fracture sociale, comme en 2007 où le social était annoncé au coeur de la campagne, le thème a du mal à s'imposer.

"Nous sommes devant des sujets complexes qui supportent mal un traitement toujours très bref dans un JT", explique Geneviève Piejut. L'Europe se fait aussi particulièrement discrète. De 34 sujets en mars 2002, elle ne fait l'objet que de 48 sujets en mars 2007 alors qu'on célèbre le 50ème anniversaire du traité de Rome. Plus généralement, l'appareil médiatique semble fonctionner avec sa propre logique qui n'est pas forcément celle de la communication politique. "On a l'impression de voir des thèmes émerger au moment où l'actualité les fait monter à la une. Un thème en chasse un autre et quand il émerge dans le discours du candidat, c'est généralement qu'il est sollicité", note Mme Piejut.

Ainsi, le thème du logement est apparu avec l'action des Don Quichotte du Canal Saint Martin, les problèmes d'Airbus ont suscité des sujets économiques et d'emploi. Et Nicolas Sarkozy a mis en relief le thème de l'immigration, qui n'était pas particulièrement présent dans la campagne, avec son annonce de la création d'un ministère de l'immigration et de l'identité nationale.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution