Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 20 Avril 2007 à 00:00

Audience radio: les généralistes bénéficient de l'intérêt pour la campagne

RTL a conforté sa place de première radio de France au premier trimestre 2007 mais l'ensemble des stations généralistes ont profité de l'intérêt pour la campagne présidentielle et vu leur taux d'audience progresser.

Selon l'étude Médiamétrie publiée jeudi qui couvre la période du premier trimestre 2007, le taux d'audience cumulée des radios généralistes a progressé d'un point par rapport à fin 2006 et de 0,7 point par rapport à il y a un an. L'audience cumulée compte le nombre de personnes qui ont écouté une radio donnée au moins une fois dans la journée. Cela signifie une hausse de 810.000 auditeurs par rapport à fin 2006 et de 688.000 par rapport à il y a un an. La durée d'écoute quotidienne est elle aussi en augmentation, de 3 minutes à 177 minutes.

"C'est une très bonne vague (d'audience: ndlr), essentiellement pour les radios généralistes", qui profitent de l'interêt pour la campagne électorale, a-t-on noté à Médiamétrie. "Ces résultats sont en général très bons pour le média puisque 84% des Français écoutent la radio chaque jour de la semaine. Celles qui ont le plus bénéficié de ce mouvememnt, ou qui en sont à l'origine, sont les généralistes", renchérit Sylvain Niquet, responsable des études radio à l'agence de conseils Aegis Media Expert. "Elles sont sûrement bénéficié du contexte de campagne électorale" et "cela se fait au détriment des stations musicales adultes" telles que Nostalgie, Chérie FM ou Rire et Chansons, ajoute-t-il.

Le plus gros des hausses a lieu pendant les programmes de la journée, note-t-il. Cela montre peut-être que le surplus d'auditeurs sur la tranche matinale (les tranches d'info) continuent d'écouter après 9H00. RTL maintient sa position de première radio de France, selon les critères d'audience cumulée (à 12,5%, soit une hausse de 0,1 point par rapport à fin 2006 et de 1,2 point sur un an) et de part d'audience, qui prend en compte la durée d'écoute. La station de la rue Bayard maintient ainsi son leadership pour la troisième vague consécutive et atteint son taux d'audience cumulée "le plus élevé depuis quatre ans", a souligné Axel Duroux, président du directoire de RTL Groupe. La radio musicale NRJ reste à la deuxième place, à 11,9%.

France Inter, en troisième position, se stabilise à 9,9%. La station s'était effritée début 2006 avant d'effectuer une remontée depuis la rentrée 2006. Europe 1 se redresse: la station affiche un taux d'audience cumulé de 9,4%, en hausse de 0,5 point par rapport à novembre-décembre 2006 et de 0,1 point par rapport à début 2006. Toujours dans les radios généralistes, RMC enregistre une nette progression, de 0,7 point sur un an, à 5,5%. L'audience de France Info continue en revanche de s'effriter, à 8,7%, en recul de 0,8 point sur un an.

Les patrons des radios généralistes admettent vaguement "un petit effet" campagne présidentielle pour expliquer les bons chiffres de cette vague. "Il y a un tout petit peu de conjoncturel", déclare le directeur de France Inter Frédéric Schlesinger, tandis qu'Axel Duroux évoque "une petite prime aux généralistes". Jean-Pierre Elkabbach souligne pour sa part "la progression incontestable" de sa radio Europe 1, "et pas seulement grâce à l'effet présidentiel". Quant à Jean-Paul Cluzel, Pdg de Radio France, il "ne croi(t) pas" que la hausse des audiences des généralistes s'explique par la campagne.

Les généralistes "ont des contenus" que l'on ne trouve pas ailleurs, alors que les musicales sont concurrencées par les nouveaux modes de consommation de la musique (MP3, internet...).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution