Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 1 Mai 2007 à 00:00

Royal et Sarkozy face à face le 2 mai, filmés par un pro des grands-messes de la télé

Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy se feront face, assis, lors du débat télévisé du 2 mai, qui sera réalisé par un spécialiste des émissions événementielles, ont annoncé jeudi les représentants des candidats à l'issue d'une nouvelle réunion au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Jérôme Revon, qui a notamment assuré la retransmission télévisée de cérémonies comme les Césars, les Victoires de la musique et les Molière, a été choisi pour la réalisation de ce débat, retransmis en direct sur TF1 et France 2 à partir de 21H00. Un tirage au sort a déterminé la place des candidats sur l'écran: Nicolas Sarkozy sera à droite face au téléspectateur tandis que Ségolène Royal sera sur la gauche, a précisé Claude Guéant, directeur de campagne du candidat UMP. La distance entre les deux interlocuteurs "sera de l'ordre de 2 mètres", a-t-il précisé. Un autre tirage au sort doit décider de celui qui prendra la parole le premier. "Nous sommes d'accord sur l'organisation du débat, même lieu, mêmes journalistes, même réalisateur, mêmes règles du jeu. Il reste quelques détails à régler tels que le choix des thèmes et le temps accordé aux thèmes", a dit Jack Lang, conseiller spécial de la candidate socialiste.

"Nous convergeons très largement sur les thèmes" à aborder et "il n'y aura aucune surprise à attendre", a précisé Claude Guéant. Les derniers réglages feront l'objet de nouvelles réunions, mais pas forcément au CSA. La retransmission télévisée ne comportera pas de plan de coupe (images montrant un candidat lorsque l'autre parle), ont précisé MM. Lang et Guéant. Jack Lang a reconnu qu'il s'agissait de "la télévision d'antan, rassurante", mais où rien ne vient "détourner l'attention du téléspectateur". "C'est la tradition, toute la tradition et rien que la tradition", a-t-il ajouté. Les représentants des candidats ont souhaité s'appuyer sur "des précédents, qui avaient fait l'objet de laborieuses négociations", a renchéri Claude Guéant.

"Pour avoir participé à d'autres préparations de débat présidentiel, je peux vous dire que c'est la première fois que les choses se passent aussi bien", selon Jack Lang. Mardi, les représentants des candidats et des deux chaînes organisatrices, TF1 et France 2, s'étaient déjà rencontré au CSA, afin de décider de la date (le 2 mai), l'heure (21H00) et la durée (2 heures) du débat. Claude Guéant et Jack Lang avaient également donné leur accord aux deux noms de journalistes proposés par les chaînes pour animer la rencontre: Arlette Chabot pour France 2 et Patrick Poivre d'Arvor pour TF1. Jeudi matin, interrogé sur RTL sur "la tradition" qui veut qu'en France, les candidats choisissent les journalistes qui animent la rencontre, Patrick Poivre d'Arvor avait souligné que cette fois-ci, les chaînes n'avaient proposé "qu'un seul nom" chacune.

L'animation de ce débat sera une première pour les deux journalistes. Les images et le son seront mis gratuitement à disposition des autres télévisions et des radios, qui pourront les diffuser en direct ou en différé. Les observateurs s'attendent à une audience record, qui pourrait dépasser les 20 millions de télespectateurs.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution