Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 30 Avril 2007 à 00:00

Le CSA, garant de la liberté de la communication audiovisuelle en France

Créé par la loi du 17 janvier 1989, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), autorité administrative indépendante composée de neuf sages, est le garant de la liberté de la communication audiovisuelle sur le territoire français, même si ses moyens d'action sont limités.

Le CSA veille notamment sur le respect scrupuleux du temps de parole des deux candidats au second tour de la présidentielle. Plus généralement, le CSA vérifie la bonne application de la loi du 30 septembre 1986, plusieurs fois modifiée, qui définit les conditions d'exercice de la liberté de la presse. A ce titre, le CSA a pour tâche de nommer les présidents des télévisions et des radios publiques, notamment le président de France Télévisions (qui regroupe France 2, France 3, France 4, France 5 et France ô) ainsi que celui de Radio France (France Inter, France Info, France Culture, France Musique, France Bleu, FIP et Le Mouv').

Le CSA délivre les autorisations aux stations de radio, télévisions locales, chaînes de télévision diffusées par câble, satellite, Internet ou ADSL. Il donne des avis au gouvernement sur les projets de loi ou de décret qui concernent l'audiovisuel. Il gère et attribue les fréquences destinées à la radio et à la télévision. Il veille au respect du pluralisme politique et syndical sur les antennes, notamment en fixant des règles de répartition du temps de parole des invités politiques. Il organise les campagnes officielles radiotélévisées des différentes élections, présidentielle et législatives notamment.

Il s'assure du respect par tous les diffuseurs des lois et de la réglementation en vigueur, ce qui l'amène souvent à intervenir auprès des chaînes pour des images susceptibles de choquer par leur violence ou leur caractère pornographique ou pour non-respect des règles en matière de publicité. Il peut sanctionner une station de radio ou une chaîne qui ne respecte pas la réglementation. Les moyens d'actions du CSA restent cependant limités. N'étant pas un organe de censure, il n'intervient jamais auprès d'une chaîne ou d'une station de radio avant la diffusion d'un programme.

De même, s'il peut être saisi des protestations des téléspectateurs, il ne peut, en raison de la liberté éditoriale des radios et télévisions, demander de rétablir une émission supprimée, de programmer plus ou moins de films ou d'émissions de variétés, de moins rediffuser certains programmes.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution