Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 3 Mai 2007 à 00:00

BSkyB séduit le marché en gagnant plus d'abonnés que prévu au 3T

Le bouquet satellite britannique BSkyB a dévoilé des bénéfices en baisse et un taux de désabonnement accru pour son troisième trimestre 2006/07, mais un nombre de nouveaux clients plus élevé que prévu a propulsé son action au plus haut depuis presque trois ans.

Le titre a grimpé jusqu'à 630 pence, au plus haut depuis juillet 2004, avant de se replier un peu. Il gagnait encore 5,99% à 619,50 pence à 12H30 GMT, pour une capitalisation de 10,86 milliards de livres (16 milliards d'euros). Sur les trois mois achevés fin mars, le bénéfice net du groupe de télévision contrôlé par Rupert Murdoch a reculé de 5,9% à 142 millions de livres (209 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires en hausse de 8,7% à 1,156 milliard de livres. La moindre rentabilité est liée à des revenus publicitaires en baisse et à des coûts (hors programmation) en hausse de 33%. Le développement de l'offre internet haut débit, lancée il y a huit mois pour fidéliser ses abonnés face à la concurrence, représente 74% de ces coûts supplémentaires.

BSkyB comptait 553.000 abonnés au haut débit fin avril. Il en vise 700.000 à la fin de l'exercice en cours en juin. Le bouquet satellite, connu à l'étranger pour sa chaîne d'information en continu Sky News et très populaire au Royaume-Uni pour ses chaînes de sport, est concurrencé par le câblo-opérateur Virgin Media, qui propose une offre quadruple de téléphonie fixe et mobile, de télévision et d'internet. La télévision numérique terrestre (Freeview) de la BBC et d'ITV, ainsi que la vidéo à la demande proposée par l'opérateur de télécommunications BT, lui font aussi de l'ombre. Sur les trois mois achevés fin mars, le leader de la télévision payante en Grande-Bretagne a enregistré un taux de désabonnement de 13,7%, contre 11,9% au trimestre précédent.

Mais il a aussi séduit 340.000 nouveaux clients, soit 25% de plus que l'an dernier à pareille époque, pour un gain net de 51.000 abonnés à 8,492 millions de foyers. Les analystes en attendaient 30.000 maximum. Le directeur général de BSkyB, James Murdoch, a assuré que le taux de désabonnement repartirait à la baisse à la fin de l'année, et souligné la croissance de 3% du revenu moyen par abonné, à 406 livres. La banque Morgan Stanley a salué cette hausse, qui montre selon elle "que le choix d'abandonner les promotions sur les abonnements bénéficie déjà à la rentabilité du groupe".

La maison de courtage Collins Stewart a mis en doute en revanche la capacité de BSkyB à diminuer son taux de désabonnement tout en augmentant ses prix. Le groupe est détenu à 39% par News Corp, le holding de Rupert Murdoch.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution