Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 10 Mai 2007 à 00:00

Galileo: Eutelsat a un "rôle important" à jouer selon son président...

L'opérateur satellitaire européen Eutelsat estime avoir "un rôle important à jouer" dans la gestion du programme européen de navigation par satellite Galileo, son président Giuliano Beretta.

L'Union européenne devrait décider dans les prochains jours de reprendre au moins en grande partie le financement sur fonds publics de ce programme alors que huit industriels européens avaient été retenus en 2005 pour financer en majorité le déploiement de cette constellation de 30 satellites, puis en assurer l'exploitation dans le cadre d'un partenariat public-privé. A la date du 10 mai 2007, fixée par le commissaire européen aux Transports Jacques Barrot, ces industriels - EADS, le français Thales et Alcatel Alenia Space qu'il vient de reprendre, l'italien Finmeccanica, les espagnols Aena et Hispasat, le britannique Inmarsat et l'allemand TeleOp - n'avaient toujours pas pris les engagements commerciaux et financiers précis nécessaires pour signer la concession.

M. Beretta a indiqué qu'il ignorait le contenu précis des "alternatives" que M. Barrot devrait annoncer le 16 mai, mais, a-t-il souligné "nous pourrions être candidats à gérer le programme, comme nous l'avions proposé il y a quatre ans". "Nous avons une expérience importante des communications avec les mobiles et nous serons en mesure d'offrir de nombreux services complémentaires à Galileo quand il sera en plein essor, nous sommes un candidat idéal pour gérer le programme ou apporter ces services", a déclaré M. Beretta. Eutelsat avait renoncé en 2004 à être candidat à la concession compte tenu des exigences "de rentabilité à la hauteur des engagements financiers et des risques pris".

Eutelsat et l'autre grand opérateur européen SES Astra ont un projet de satellite commun émettant sur la bande S destinée à la diffusion de contenus audiovisuels vers les terminaux mobiles et les véhicules, en 2009. Un projet sur lequel les autorités de la concurrence doivent se prononcer avant la fin juin. Ce satellite W2A a été commandé en septembre 2006 à Alcatel Alenia Space, l'un des industriels actuellement sur la sellette. Galileo, qui pourrait coûter de 3 à 5 milliards d'euros selon des sources européennes et industrielles, doit affranchir l'Union de sa dépendance à l'égard du système américain GPS et créer quelque 150.000 emplois.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution