Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 25 Mai 2007 à 00:00

Vers des factures GSM allégées pour les voyageurs européens

Les touristes et les hommes d'affaires européens devraient d'ici septembre utiliser plus librement leur téléphone portable à l'étranger, les eurodéputés ayant adopté une loi prévoyant des réductions de tarifs allant jusqu'à 70%.

Dorénavant, les Européens qui partent en vacances à l'étranger ne devront plus craindre de recevoir des factures "à des prix qui dépasseront celui du vol ou de la chambre d'hôtel", s'est félicité le conservateur autrichien Paul Rübig, rapporteur du texte au Parlement, lors de l'adoption à main levée du règlement par les eurodéputés. Les réductions, qui ne vaudront que pour les déplacements au sein de l'UE, seront très variables selon les Etats membres. Dans certains pays, les baisses ne seront que marginales, dans d'autres, elles seront drastiques. Ainsi, pour un appel de 4 minutes vers son pays d'origine, un Chypriote de passage à Bruxelles, ou encore un Irlandais en vacances à Malte, ne paieront plus 12 euros (TTC) mais 1,96 euro (hors TVA).

Si le texte est moins ambitieux que ne le souhaitaient la Commission européenne, les Verts ou encore les socialistes, il a l'avantage de convenir tant au Parlement qu'aux Etats membres. "Aujourd'hui, je suis une commissaire heureuse, car nous avons réussi" et ce "en seulement dix mois, un temps record", s'est réjouie la commissaire aux télécommunications Viviane Reding qui, depuis juillet dernier, brave les critiques de l'industrie. Le texte étant déjà le fruit d'un compromis avec les Vingt-sept, les ministres des Télécommunications devraient l'entériner sans discussion le 7 juin à Luxembourg. Ensuite, le texte devrait être publié au Journal officiel de l'UE dans la deuxième quinzaine de juin. Toutefois, rares seront les Européens qui profiteront de ces réductions dès le mois d'août. "Cet été, les consommateurs verront toujours leur facture multipliée par quatre (par rapport aux appels passés nationalement, ndlr).

Les opérateurs ont réussi à gagner une saison", a regretté la socialiste française Béatrice Patrie. En effet, une fois le règlement en vigueur, les opérateurs auront un mois pour proposer à leurs clients une formule respectant les plafonds. Si le client décide d'y souscrire, il lui faudra encore attendre un mois pour en bénéficier. Quant aux usagers qui n'auront pas contacté leur opérateur, ils seront transférés automatiquement sur le nouveau tarif au bout de trois mois. La grande majorité des Européens devront donc bénéficier de ces nouveaux tarifs non pas en août, mais en septembre. La GSM Association, qui regroupe quelque 700 opérateurs de téléphonie mobile, a condamné un règlement aussi "inutile" que "populiste".

D'autant plus inutile selon elle que depuis deux ans les opérateurs ont déjà fait baisser le coût moyen des appels passés de l'étranger de 83 à 59 centimes d'euros la minute (hors taxe). Les parlementaires ont eux aussi regretté d'avoir à adopter une telle réglementation des prix de détail, la première jamais décidée par l'UE dans un secteur libéralisé. Mais, ont-ils expliqué, c'était devenu indispensable puisque l'économie de marché ne fonctionne pas correctement et que les consommateurs se voient facturer des prix "exorbitants". Cette règlementation doit expirer au bout de trois ans. A mi-parcours, la Commission pourrait toutefois décider de le prolonger. Pour le Bureau européen des consommateurs, elle ne représente qu'"un premier pas".

Il faut à présent s'attacher à faire baisser les tarifs des SMS et de l'internet mobile. Un message reçu 5/5 par Viviane Reding qui, dès mercredi, a prévenu les opérateurs : "Faites dès maintenant ce que vous n'avez pas fait pour les appels vocaux: baissez les prix avant qu'on ne décide de légiférer".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution