Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 6 Juin 2007 à 00:00

L'offre de TV numérique gratuite va passer de 18 à 26 chaines en IDF

L'offre de télévision numérique gratuite va passer de 18 à 26 chaînes avant la fin de l'année pour plus de dix millions de franciliens, après la décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de sélectionner sept nouvelles chaînes qui émettront sur la région parisienne.

Au terme d'un long processus qui avait commencé par un appel à candidature lancé en juillet 2006, le CSA a finalement retenu, parmi 28 candidats, sept projets de chaînes qui vont s'ajouter aux 18 gratuites que peuvent déjà regarder en Ile-de-France les téléspectateurs en mesure de recevoir la télévision numérique terrestre (TNT). A TF1, France 2, France 3, Canal+, France 5, M6, Arte, Direct 8, W9, TMC, NT1, NRJ 12, la chaîne parlementaire, France 4, BFM TV, i-TELE, Europe 2 TV et Gulli, vont s'ajouter
* Sur trois canaux à temps plein :
- Coté Seine (société IDF TV)
- IDF 1 (société Ensemble TV)
- LTF (Société locale de télévision)
* Sur un canal à temps partagé :
- Demain IDF (société Demain)
- BDM TV (association Banlieues du monde)
- Cinaps TV (association Cinaps TV)
- Télé Bocal (association Bocal)
De plus il faut rajouter France Ô qui bénéficie d'un canal préempté par les pouvoirs publics.
Le Conseil espère ainsi "faire vivre la diversité et la créativité au sein du paysage audiovisuel de l'Ile-de-France". Côté Seine, "chaîne de proximité et de service", est une vitrine du groupe Hersant Média, qui en sera l'opérateur et le plus gros actionnaire. Réagissant au choix du CSA, les actionnaires de Côté Seine ont souligné leur objectif de "bâtir le projet TNT de référence en Ile-de-France".

Côté Seine sera la déclinaison sur la TNT de Paris Cap', lancée sur le câble fin octobre 2006 pour donner aux Parisiens actifs "l'envie de mieux vivre leur ville".

IDF 1 est "un projet de chaîne familiale de proximité" (ID pour "Idée" et F pour "Famille"). La société Ensemble TV, qui porte ce projet, regroupe des professionnels du secteur, Jean-Luc Azoulay et Michèle Cotta, du groupe JLA, producteur de fictions, et Marc Tessier, ancien président de France Télévisions et directeur général de Netgem, société spécialisée dans la télévision numérique. Elle envisage un programme itinérant, avec, chaque semaine, un plateau dans une ville différente d'Ile-de-France.

NRJ Group, largement présent dans le secteur de la radio et de la télévision numérique, sera l'opérateur de LTF, chaîne "pluriculturelle généraliste de proximité". Devant le CSA, le président du directoire Marc Pallain avait souligné l'"ancrage local" et le "pluralisme" du projet.

Demain IDF sera la déclinaison locale de la chaîne nationale Demain TV, spécialisée dans les opérations de communication liées à l'emploi et aux collectivités locales. Son actionnaire majoritaire est Yazid Sabeg, proche du ministre de l'Emploi Jean-Louis Borloo. Elle partagera son canal avec trois chaînes associatives qualifiées par le CSA de "projets associatifs innovants en phase avec les souhaits de nos concitoyens": BDM TV (association Banlieues du monde), Cinaps TV (association Cinaps TV), qui veut exploiter "la richesse de l'activité culturelle et scientifique de l'Ile-de-France" et Télé Bocal (association Bocal), qui revendique une "forte dimension de solidarité via une mission de formation".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution