Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 10 Juin 2007 à 00:00

La fin est proche pour "Les Soprano"

Comment va finir Tony Soprano? C'est la question qui taraude les millions de téléspectateurs qui suivront dimanche le 86e et dernier épisode de la série "Les Soprano" que la chaîne câblée HBO diffuse depuis maintenant huit ans.

Presque rien n'a filtré dans la presse sur le destin de Tony Soprano, magistralement interprété par James Gandolfini, un parrain de la mafia du New Jersey plus vrai que nature. Tony s'efforce de concilier les besoins de sa famille (sa femme Carmela -Edie Falco-, son fils A.J. -Robert Iler- sa fille Meadow -Jamie-Lynn Sigler- et sa soeur Janice -Aida Turturro-) et de la "famille" mafieuse.

Tony va-t-il se faire "descendre", va-t-il collaborer avec le FBI et devenir une "balance", va-t-il continuer sa vie comme avant? Selon la presse américaine, le créateur de la série David Chase aurait filmé trois fins différentes pour être sûr de maintenir le mystère jusqu'à la fin de l'épisode diffusé dimanche soir. "Des personnes vont aimer la fin, d'autres non", a-t-il dit récemment à Entertainment Weekly.

Dans l'avant-dernier épisode, le chef de la mafia de New York, Phil Leotardo (Frank Vincent) a déclaré à la guerre à Tony Soprano. Bobby Bacala (Steve Schirripa), le beau-frère de Tony, a été la première victime de cette guerre des gangs. Son fidèle lieutenant Silvio Dante (Steven Van Zandt) a été grièvement blessé par la bande rivale et est dans le coma.

Sa psychanalyste, la troublante docteur Melfi (Lorraine Bracco) lui a annoncé qu'il fallait mettre fin à son analyse et Tony, aux abois, est parti se coucher une arme automatique (un cadeau de Bobby lors du premier épisode de cette nouvelle saison!) posée sur sa poitrine. La seule certitude est qu'avec la fin des "Soprano" va disparaître une série qui a dynamité tous les codes télévisuels. La série a reçu de multiples récompenses et est diffusée dans plus d'une quarantaine de pays dont la France. La série n'est pas une série de plus sur le crime organisé.

Elle nous montre dans le détail la vie de monstres ordinaires, de personnes presque banales, qui parlent comme tout un chacun des petits riens de la vie, de l'angoisse de la mort. Tony Soprano dirige une entreprise de ramassage d'ordures, mais c'est aussi un mafieux qui gravit les échelons, en se faisant des ennemis. Il est bouleversé jusqu'aux larmes par une famille de canards de passage dans sa piscine, mais agit sans le moindre scrupule devant des êtres humains à sa merci. Ayant des difficultés à gérer son stress et sujet à des attaques de panique, il commence à consulter, en secret, une psy.

A la fois "gangster show" et tragi-comédie, "Les Soprano" est une série dérangeante pour le téléspectateur --comment peut-on éprouver de l'empathie pour une famille de mafieux?-- mais aussi attachante, avec un humour très particulier. Le public se retrouve un peu face à lui même en observant cette famille dysfonctionnelle. Selon le New York Times, cette série "est peut-être la plus grande oeuvre de la culture populaire américaine de ces 25 dernières années". Le passage sur une chaîne câblée permet à la série d'échapper au strict carcan moraliste imposé sur les chaînes hertziennes américaines.

On voit dans "Les Soprano" des scènes de nu et de violence, on entend des mots grossiers ou jugés injurieux pour les minorités. "Mais ce n'est pas la principale raison du succès", se défend Chase qui estime que ces scènes ne font que renforcer le "réalisme" de la série. Y aura-t-il malgré tout une suite aux "Soprano"? James Gandolfini a plusieurs fois indiqué qu'il en avait assez de son personnage. Quant à Chase, il disait récemment: "Il y a comme un soulagement, créatif et artistique, que cela finisse".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution