Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 18 Juin 2007 à 00:00

le DVD bascule doucement dans l'ère de la haute définition

Le lancement lundi en Europe par le japonais Sony de son lecteur de DVD Blu-Ray vient enrichir l'offre d'équipements en haute définition, une nouvelle technologie qui s'impose lentement dans les foyers français, dans l'attente d'un contenu plus riche et d'une norme unique.

Plébiscités par les consommateurs, les écrans plats vendus aujourd'hui dans l'Hexagone, qu'ils soient plasma ou LCD, sont dans leur grande majorité (90%) compatibles avec la HD, a indiqué Olivier Malandra, directeur commercial à l'institut Gfk France, à l'occasion du Salon de la télé qui se tient jusqu'à dimanche à Paris. A ce rythme, l'équipement des ménages en téléviseurs haute définition devrait passer de 10% actuellement à 54% en 2010 et à 93% en 2017, estime Gfk. Mais encore faut-il que le contenu suive. Or peu de programmes sont proposés dans ce nouveau format, même si les chaînes se préparent à basculer et tournent déjà quelques séries ou événements sportifs en HD. Pour vraiment toucher du doigt la haute définition, les téléspectateurs peuvent déjà se tourner vers le satellite (Canal+/TPS), l'ADSL, le câble et bientôt la TNT.

Côté DVD, la guerre des formats qui oppose les nippons Sony (Blu-Ray) et Toshiba (HD-DVD) freine le décollage de la HD, même si un lecteur universel, du coréen LG, capable de lire les deux normes, vient de sortir. Le marché "démarre doucement", confirme Laurent Conthios, chef de produit à la Fnac, ajoutant qu'il est principalement "tiré par les consoles de jeux" (la Xbox 360 de Microsoft et la Playstation 3 de Sony). En avril, les ventes de lecteurs de salon HD ont représenté seulement 1,5% du marché global. Déjà dans les années 1980, deux technologies de cassettes vidéo s'étaient livré une rude bataille, qui avait finalement vu la victoire du VHS sur le Betamax, soutenu par Sony.

Cette fois, ce dernier est confiant: selon Philippe Citroën, directeur général de Sony France, le Blu-Ray "a été choisi par 85% des studios de Hollywood contre 40% pour le HD-DVD" et "250 DVD Blu-Ray devraient être disponibles en France" d'ici la fin de l'année. Après le lancement fin 2006 des modèles Panasonic et Samsung intégrant sa technologie, Sony dévoile lundi son lecteur haut de gamme à 1.000 euros, en attendant un produit moins cher pour Noël. Son concurrent Toshiba, qui s'apprête à revoir à la baisse son objectif de vente, est présent dans les rayons avec deux platines, une troisième étant commercialisée à la fin du mois, pour des prix s'échelonnant entre 500 et 900 euros.

Quant au catalogue de films HD-DVD, il comptera "cent titres fin juin et le double d'ici fin 2007", estime Alain Appriou, directeur marketing chez Toshiba France. "Bien entendu, c'est pas Monsieur tout-le-monde qui aujourd'hui va acheter ce produit-là", reconnaît M. Appriou. "On attaquera une cible plus large fin 2008", indique-t-il, avec une première étape importante à Noël. Il sera alors plus facile d'entrevoir qui sera le vainqueur de Sony ou Toshiba, selon les analystes.

Pour faire la différence, chaque camp mise sur l'ensemble de ses produits - écrans, lecteurs, consoles, mais aussi ordinateurs et caméscopes-, rêvant d'imposer le format nouvelle génération qui remisera le DVD classique aux oubliettes.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution