Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 30 Juin 2007 à 00:00

La série "Heroes", succès de l'année aux USA, débarque en France

Des personnes "ordinaires" disséminées dans le monde découvrent qu'elles sont dotées de pouvoirs extraordinaires et tentent de sauver New York de la destruction: la trame est abracadabrante, mais "Heroes", la nouvelle série américaine diffusée sur TF1, a conquis le public et la critique aux Etats-Unis.

A Odessa, au Texas, une lycéenne pom-pom girl s'aperçoit qu'elle peut se jeter d'une hauteur de plusieurs mètres et traverser des incendies sans aucune séquelle. A Tokyo, un employé de bureau parvient à se téléporter dans l'espace. A New York, un artiste accro au crack peint l'avenir, tandis que deux frères découvrent qu'ils peuvent voler dans les airs... Un jeune généticien, indien, enquête sur l'assassinat de son père, un chercheur persuadé que l'humanité s'apprête à franchir un saut dans son évolution. Ces mutants (et d'autres qui apparaissent au fil des épisodes) ne se connaissent pas mais ils vont peu à peu entrer en contact les uns avec les autres.

Lors de sa diffusion aux Etats-Unis à la rentrée 2006, sur la chaîne NBC, "Heroes" a fait un tabac en terme d'audience, notamment auprès des 18-49 ans, la cible privilégiée des annonceurs. "Pourquoi cela a marché? Parce que c'est une histoire de super-héros, mais qui ont une vie comme tout le monde. +Heroes+ parle de la famille, des enfants, de la descendance, de la transmission, de la loyauté...", explique à l'AFP Martin Winckler, écrivain et spécialiste des séries télévisées. "Comme +Lost+, ce sont des personnages ordinaires plongés dans des situations extraordinaires". La découverte de leurs pouvoirs, loin de ravir les protagonistes, les plongent dans l'embarras, voire l'angoisse.

L'adolescente du Texas a presque honte de se découvrir aussi différente de ses pairs. Comme "24 Heures chrono", "Heroes" est une série post 11-septembre, et déroule une course contre la montre pour éviter une catastrophe majeure, remarque Martin Winckler. "+Heroes+ n'est cependant pas une série sur le terrorisme mais sur la menace représentée par des personnes elles aussi dotées de super-pouvoirs". Et contrairement à Jack Bauer (le protagoniste de "24 heures") qui se bat seul contre tous, les personnages de "Heroes" unissent leurs forces, note l'écrivain.

La série a été créée par Tim Kring, un vétéran de la télévision américaine, auteur notamment de la série policière "Preuve à l'appui" (diffusée sur TF1). Pour "Heroes", il s'est largement inspiré des comics (bandes dessinées) américaines, faisant appel par exemple au scénariste Jeph Loeb, qui a réinventé Superman. Le graphisme des sous-titres (qui traduisent les paroles du super-héros japonais), les titres des épisodes ou l'angle de certains plans sont autant de clins d'oeil à l'univers des comics.

La première saison compte 23 épisodes et s'achève sur un dénouement.Une deuxième saison est en cours d'écriture. La série est diffusée en version multilingue sur la TNT et en HD sur Canalsat et TPS.


‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution