Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 18 Juillet 2007 à 00:00

SABC News International: l'actualité en continu vue d'Afrique du Sud

La radiotélévision publique sud-africaine (SABC) s'apprête à lancer sa chaîne d'information en continu, SABC News International, qui entend porter un regard typiquement africain sur l'actualité, dans un marché encore dominé par les Occidentaux.

La chaîne, lancée officiellement vendredi par le président Thabo Mbeki, est installée dans les locaux de la SABC à Johannesburg et dispose de bureaux à l'étranger. Outre Washington, Londres et Bruxelles, elle est implantée dans plusieurs capitales africaines, comme Nairobi, Kinshasa et Dakar. "SABC News est sûre de fournir une perspective africaine sur l'actualité, non seulement sur les nouvelles de notre continent, mais aussi sur l'actualité internationale", a déclaré à l'AFP Snuki Zikalala, directeur de l'information de la SABC.

Les gouvernements africains se plaignent régulièrement de la couverture du continent par les médias occidentaux, qui se concentrent trop, selon eux, sur les sujets négatifs: guerre, famine, sida... "Venez et regardez autant que vous le pouvez! Allez au coeur des sujets! Pendant trop longtemps, nous avons vu le continent cantonné aux rôles négatifs", a récemment lancé le président Mbeki à des journalistes étrangers lors du Forum mondial de la presse au Cap.

M. Zikalala compte sur l'africanité de SABC News pour revendre ses sujets à d'autres chaînes africaines, qui dépendent aujourd'hui fortement de la BBC britannique. La chaîne "s'intègrera dans un plan plus large et à long terme pour vendre du contenu à d'autres diffuseurs africains et au-delà", a-t-il dit, en se disant confiant sur la rentabilité de la chaîne, sans en préciser ni le budget, ni le nombre de journalistes.

Le lancement il y a un mois et demi d'une version africaine de la chaîne financière américaine CNBC et l'arrivée récente de la chaîne Al-Jazeera en Afrique témoignent d'un intérêt croissant pour une information adaptée aux besoins du continent. "Il y a une énorme demande d'information en raison de la croissance et de la demande en ressources comme le pétrole, et les marchés financiers capturent l'attention du monde entier", a estimé Allister Sparks, ancien directeur de l'information de la SABC.

Pour Anton Harbor, professeur de journalisme à l'université Witwatersrand de Johannesburg, ces nouvelles chaînes permettront de mieux saisir "la complexité" de l'Afrique. "Mon inquiétude n'est pas tellement que la vision de l'Afrique est négative ou positive, mais plutôt qu'elle est souvent simpliste et stéréotypée", a-t-il expliqué. "Il s'agit de montrer au monde notre complexité et notre diversité et d'encourager un journalisme nuancé, en profondeur et de faire tomber les clichés."

Pour ce faire et capter les audiences des chaînes anglophones BBC World et CNN, il reste une étape à franchir selon certains experts qui craignent que la SABC, instrument de propagande du gouvernement blanc sous l'apartheid, manque de professionnalisme. "Je pense que ce sera dur pour la SABC d'être concurrentielle", a jugé M. Harber. "Elle n'a jamais fait plus que sa demi-heure de journal télévisé et n'est pas réputée pour sa rapidité ou sa dextérité. Il y a aura beaucoup à apprendre."

D'autant que le lancement de SABC News intervient alors que la SABC a été accusée de partialité dans sa couverture de la politique sud-africaine, M. Zikalala ayant même été critiqué, dans un rapport interne en fin d'année dernière, pour éviter les sujets gênants pour le gouvernement.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution