Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 21 Août 2007 à 00:00

Endeavour se pose en Floride bouclant une mission orbitale de treize jours

La navette américaine Endeavour et son équipage se sont posés sans encombre mardi en Floride (sud-est) après une mission orbitale de treize jours émaillée d'incertitude mais globalement réussie sur la poursuite du chantier de la Station spatiale internationale.

L'orbiteur a touché la piste du Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral à 16H32 GMT comme prévu sous un ciel clair. "Nous avons arrêté de rouler", a dit le commandant de bord Scott Kelly. "Félicitations, Endeavour et bienvenue", lui a répondu l'astronaute Chris Ferguson au Centre de contrôle de Houston (Texas, sud).

Quelques secondes après l'atterrissage, un parachute s'était déployé à l'arrière de la navette pour freiner sa course. Le vol d'Endeavour a été écourté de 24 heures par précaution alors que le cyclone Dean risquait de frapper la côte du Texas et la région de Houston où se trouve le centre de contrôle.

Le commandant de bord a allumé deux petits moteurs d'Endeavour pendant trois minutes et demi pour freiner de 400 km/heure sa vitesse de plus de 27.000 km/h, permettant à la navette de sortir de son orbite à 344 km au-dessus de la Terre.

Elle a alors entamé le grand plongeon de 67 minutes vers la Floride. La température sur le ventre, le nez et les bord d'attaque des ailes a atteint par endroits plus de 1.500 degrés Celsius sous l'effet du frottement sur les couches denses de l'atmosphère à partir de 130 kilomètres d'altitude et à plus de 8.000 km de la Floride.

Cabrée à un angle de 40 degrés, Endeavour descendait alors de 9.000 mètres par minute se transformant progressivement en un planeur qui rend son pilotage délicat. La navette, avec ses sept membres d'équipage, dont deux femmes et un Canadien, a fait son approche au-dessus du Pacifique, survolant le Costa Rica puis Cuba avant d'atteindre la Floride. Son arrivée a été marquée par un double boom sonique.

Le vol d'Endeavour, qui avait été lancée le 8 août, s'est globalement bien déroulé achevant tous les objectifs prévus de construction de l'ISS. Ce succès a été terni par l'impact d'un débris d'isolant sur le bouclier thermique, lors du lancement, un problème récurrent à l'origine de la catastrophe de Columbia en 2003.

Après plusieurs jours de tests, la Nasa avait conclu que cette petite cavité ne présentait pas de risque pour le retour mais a indiqué que ce problème pourrait retarder les deux prochains lancements. "Nous prévoyons certains ajustements à notre calendrier alors que nous allons procéder à des modifications", pour réduire les pertes de mousse isolante du réservoir externe, a dit Wayne Hale, responsable du programme.

Cette mission revêt aussi un caractère émotionnel particulier avec la présence dans l'équipage de Barbara Morgan, suppléante de Christa McAuliffe, tuée dans l'explosion de Challenger en 1986. Plus de 20 ans après, Barbara Morgan, longtemps enseignante du primaire devenue astronaute, a pu ainsi devenir la première maîtresse d'école en orbite. Durant les neufs jours amarrés à l'ISS, la mission d'Endeavour a permis d'accomplir tous les objectifs fixés pour poursuivre le chantier de l'ISS.

La Nasa prévoit encore au moins 12 vols de navette pour achever l'ISS d'ici à 2010, année de mise à la retraite des trois orbiteurs. L'ISS, un projet de 100 milliards de dollars auquel participent 16 pays, est jugée essentielle pour préparer les futures missions habitées vers Mars.

‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution