Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 23 Janvier 2001 à 00:00

Le programme européen MEDIA Plus à l'heure numérique

Le programme européen MEDIA Plus, lancé le 1er janvier pour cinq ans (2001-2005), est placé sous le signe d'une ouverture plus affirmée vers le numérique.

Ce programme, adopté le 23 novembre à Bruxelles par les ministres européens de la Culture, est doté de 400 millions d'euros (2,5 milliards de F), soit une nette augmentation par rapport au programme précédent (310 millions EUR). Jacques Delmoly, chef de l'unité MEDIA, présentant ce programme de "politique communautaire de soutien au secteur audiovisuel à l'heure numérique", lors du 14e FIPA (Festival international de programmes audiovisuels) de Biarritz, a indiqué que le premier comité se tiendra le 25 janiver.

Le premier volet de Media Plus, doté de 50 millions d'euros, est consacré à la formation continue des professionnels de l'audiovisuel avec une priorité à l'intégration des nouvelles technologies. Le second est doté de 350 millions d'euros consacrés au développement (70 millions EUR), à la distribution (201 millions EUR) qui reste le principal mécanisme d'intervention, à la promotion (29,7 millions EUR), aux projets pilotes (17,5 millions EUR) et aux frais horizontaux (31,5 millions EUR). La "priorité des priorités", a souligné Delmoly, reste la circulation transnationale des oeuvres de cinéma et audiovisuelles.

Le programme sera ouvert à des pays non membres de l'Union européenne tels que la Norvège, l'Islande et Chypre et sans doute dans les prochaines années à des pays d'Europe centrale et orientale. Concernant la production (40 millions EUR ont été alloués dans le précédent programme), la fiction arrive en tête (43% des financements), devant les documentaires (30%) et l'animation (25%). Nouveauté, la Banque européenne d'investissement (BEI), qui jusqu'à présent n'intervenait pas dans le secteur audiovisuel, va consacrer quelque 500 millions EUR à ce secteur dans les trois prochaines années. Elle soutiendra notamment les investissements des grands groupes privés ou publics de télévision, de production ou de distribution audiovisuelle.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution