Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 5 Septembre 2007 à 00:00

Arianespace accroit sa position de force avec un nouveau contrat Globalstar

Le lanceur de satellites européen Arianespace conforte en 2007 sa position de leader mondial des lancements de satellites, a estimé mardi son président Jean-Yves Le Gall, en annonçant un nouveau contrat pour la nouvelle constellation de satellites de télécommunications Globalstar.

En marge du forum international annuel Euroconsult sur le marché des satellites, M. Le Gall a appelé les gouvernements et industriels européens à "appliquer systématiquement la préférence européenne dans le choix de leur lanceur de satellites", en critiquant des choix récents du gouvernement italien et de Thales Alenia Space.

M. Le Gall a rappelé que la société européenne, après cinq lancements d'Ariane 5 en 2006, avait prévu six lancements en 2007 dont trois ont déjà été réalisés, en dernier lieu le 14 août avec la version lourde ECA qui a lancé deux satellites de télécommunications (l'américain Spaceway 3 et le japonais BSAT-3A).

Il a confirmé que les prochains lancements auraient lieu le 30 septembre, le 9 novembre et en décembre, en soulignant "la capacité d'Arianespace à tenir son calendrier". "Nous aurons lancé au total 12 satellites en 2007. C'est de loin un record mondial", a affirmé M. Le Gall. Il a ajouté que la société continuerait en 2008 sa montée en cadence, avec sept lancements d'Ariane 5 prévus.

La gamme d'Arianespace, a-t-il rappelé, comprend aussi les fusées Soyouz, qui ont déjà lancé cette année quatre satellites américains Globalstar (téléphonie, transmission de données), après en avoir lancé 24 en 1999 depuis Baïkonour (Kazakhstan). C'est Soyouz qui lancera la deuxième génération de Globalstar, fabriqués par Thales Alenia Space, en quatre fois à raison de six satellites par lancement.

Arianespace a aussi obtenu une option pour quatre autres lancements éventuels. Les trois premiers lancements sont prévus en 2009, selon le contrat signé mardi par Arianespace, dont la société européenne s'est refusée à communiquer le montant. Ces lancements feront partie des tout premiers effectués par des fusées Soyouz au départ du centre spatial guyanais (CSG).

"On prépare activement l'arrivée de Soyouz sur le pas de tir guyanais, qui sera opérationnel en mars 2009", a-t-il assuré. La société qui complètera sa gamme avec un lanceur léger Vega à partir de 2009 pourra alors couvrir tous les besoins, a ajouté M. Le Gall. Son carnet de commandes comprend 28 satellites commerciaux pour Ariane 5 sans compter 11 lancements insitutionnels, Soyouz a 10 lancements en commande dont ceux de Globalstar, et Vega en compte 5, a-t-il précisé.

Le patron de la société européenne a martelé à cette occasion sa volonté de voir les gouvernements et industriels européens "pérenniser le succès des lanceurs européens en les utilisant systématiquement" pour leurs satellites.

M. Le Gall a notamment qualifié de "pas admissibles" le lancement par le gouvernement italien du satellite radar civil et militaire Cosmoskymed par une fusée américaine Delta, et le contrat signé en juin par Thales Alenia prévoyant la livraison en orbite du satellite de télécommunications indonésien Palapa-D Indosat au deuxième semestre, lancé par la fusée chinoise Longue Marche 3B.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution