Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 24 Janvier 2001 à 00:00

Forte baisse de la confiance des Français dans les médias

La confiance des Français dans les médias a fortement baissé en 2000, le repli atteignant huit points pour la presse et la radio et onze points pour la télévision, selon le 14ème Baromètre annuel Télérama - La Croix - Sofres.

50% des Français estiment que "les choses se sont vraiment passées comme le journal les raconte" ou "à peu près comme il les raconte", contre 58% en 1999. Même baisse pour la radio qui recueille 55% d'indice de confiance (63% en 2000) mais reste le média le plus crédible pour les personnes interrogées. Quant à la télévision, son indice de confiance passe de 58% en 1999 à 47% en 2000.

Plusieurs facteurs expliquent cette nette baisse, a indiqué Philippe Méchet, directeur des études politiques de la Sofres, lors d'une conférence de presse. D'abord, la "chute de confiance très forte" chez les sympathisants de droite qui "n'aiment pas l'image de leur camp renvoyée par les médias". Mais surtout, "le déficit d'explication" ressenti, en particulier chez les jeunes, sur des sujets tels que la sécurité alimentaire ou la génétique. La proportion de Français "plutôt pas satisfaits" de l'information sur les recherches génétiques et l'effet de serre atteint respectivement 71% et 69% chez les 18-24 ans.

A cette tendance de fond, vient s'ajouter un phénomène conjoncturel: le sondage 1999, réalisé au moment de la tempête, s'était traduit par des scores de confiance en forte progression. Les Français estiment en effet à 84% que les médias ont "plutôt bien rendu compte" de cet événement, selon l'enquête 2000. Parmi les chaînes de télévision, TF1 progresse avec 41% d'indice de confiance (38% en 1999), loin devant France 2 (21% contre 20%) et France 3 (15% contre 14%).

Au cours de la conférence de presse, Patrick Poivre d'Arvor a souligné que le différentiel entre les deux leaders n'avait jamais été aussi important (21%), alors qu'en 1988, TF1 ne recueillait que 33 % et France 2 39%. Le présentateur vedette s'est félicité également de voir la télévision arriver désormais en tête des médias avec 43% pour "expliquer en détail une nouvelle importante". Un rôle dévolu jusque là à la presse écrite, qui ne recueille que 36%.

Du côté des radios, France Info est toujours en tête avec 19%, comme en 2000, devant France Inter (18% comme en 1999). RTL, victime de sa crise d'image, est en baisse de 4 points (de 19% à 15%). Europe 1 est stable à 12%. Pour sa part Jean-Marie Colombani, président du directoire du Monde, a relativisé la baisse de confiance enregistrée en 2000, soulignant la "lente remontée de la presse" de presse depuis dix ans. Il a également vu une "indication très forte" dans la "formidable demande d'explication sur l'environnement, les sciences, la technologie".

Quant à l'indépendance des journalistes, autre thème traditionnel du Baromètre, elle est toujours sujette à caution : pour 59% des Français, ils ne résistent pas aux pressions des partis politiques et du pouvoir ou à celles de l'argent, un résultat qui a peu varié depuis 1993. Le sondage a été effectué du 21 au 26 décembre 2000 sur un échantillon de 1.000 personnes selon la méthode des quotas.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution