Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 10 Octobre 2007 à 00:00

Les femmes et les enfants héros des nouvelles émissions de téléréalité

Des enfants à la tête d'une école pendant un mois, des mères célibataires à la recherche de l'âme soeur, des voisins qui décident des prochains propriétaires d'une maison...

La téléréalité a de beaux jours devant elle si l'on en croit l'échantillon des émissions présentées mardi au MIPCOM. En matière de divertissement, les programmes "dernière tendance" diffusés dans le monde mettent en scène les enfants dans des situations d'adultes, donnent le pouvoir aux femmes et n'hésitent pas à recourir aux grands moyens pour convaincre les participants du désastre écologique.

"Les enfants au pouvoir!": tel pourrait être le slogan de plusieurs émissions, soulignait mardi Virginia Mouseler, directrice de l'agence The Wit, qui suit l'émergence de tendances télévisuelles. Elle présentait un florilège des derniers shows à succès dans une trentaine de pays. La sensation de la rentrée 2007 a été "Kid Nation", diffusée aux Etats-Unis depuis septembre, dans un concert de protestations. Quarante enfants de 8 à 15 ans, laissés à eux-mêmes dans une ville fantôme, doivent créer une nouvelle organisation. En Amérique, de nombreuses voix se sont élevées contre ce programme, qui met en scène des enfants en situation de fragilité.

En Angleterre, va démarrer sous peu "Leave us kids alone" (laissez-nous tranquille): une douzaine d'adolescents se voient remettre la clé d'une école qu'ils vont devoir gérer de A à Z. Budget, cantine, enseignement sont laissés à leurs soins. Toujours en Angleterre, un concours de danse de salon est organisé à destination des moins de onze ans ("Baby Ballroom"). Au fil des épisodes, les téléspectateurs votent et éliminent jusqu'à désigner le couple gagnant. Les femmes sont elles aussi au coeur de plusieurs programmes.

"Single mums", diffusé en Finlande et Suède, présente trois mères célibataires. Elles sélectionnent chacune une douzaine de téléspectateurs intéressés, les invitent à partager leur vie quotidienne puis désignent l'heureux élu. La musique est signée Abba. Encore des hommes éliminés par des femmes et un seul gagnant élu dans "When women rule the world" (quand les femmes dirigent le monde), proposé aux téléspectateurs américains à partir de janvier prochain. Elles sont douze à passer quelques semaines dans un paradis tropical, en compagnie de douze "machos" qui doivent se plier aux désirs de ces dames. Il n'en restera qu'un à la fin.

Mais les femmes n'ont pas toutes pour objectif d'humilier les hommes. Au Danemark, dans "What women want", elles conseillent une brochettes de garçons qui ne savent pas s'y prendre avec la gent féminine. "Kid Nation" n'a pas été le seul nouveau programme à engendrer la controverse. L'émission allemande "Bienvenue dans le quartier" fait elle aussi couler beaucoup d'encre. Cinq familles sont en concurrence pour gagner une maison de 250.000 euros. Elles vont l'habiter à tour de rôle et ce sont les voisins qui décideront.

Un père de l'une des familles est bigame, l'autre un fondamentaliste islamiste, le troisième un transsexuel... L'écologie est le grand thème à la mode et la téléréalité devait s'en emparer. C'est fait, avec "Dumped" (Grande-Bretagne et Suède). Onze personnes sont abandonnées trois semaines sur une décharge à ordures et doivent apprendre à vivre à partir des déchets de leurs concitoyens. Volontaires pour une grande aventure, les participants n'avaient bien évidemment pas été prévenus de leur destination.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution