Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 11 Octobre 2007 à 00:00

La télévision conçue pour les tout petits n'a d'intérêt que pour les parents

Les diffuseurs proposent désormais des chaînes de télévision spécifiquement conçues pour les tout petits mais les professionnels de la petite enfance doutent de l'intérêt de ces programmes, qui servent surtout, selon eux, à donner "bonne conscience" aux parents.

BabyFirst arrive en France le 16 octobre, dans le pack famille de CanalSat. Destinée aux petits de six mois à trois ans, elle diffusera des émissions courtes, sans publicité, ont indiqué mardi ses fondateurs lors d'une conférence de presse au MIPCOM à Cannes. Une autre chaîne pour les moins de trois ans, BabyTV avait vu le jour en France il y a deux ans, avec elle aussi des programmes brefs et sans publicité. Les enfants de moins de sept ans peuvent également regarder les chaînes Piwi et Tiji.

"Ne soyons pas naïfs, les parents mettent leur bébé devant la télévision", déclare à l'AFP Michael Stora, psychanaliste et auteur de "Les écrans, ça rend accro..." dans la collection "Ca reste à prouver" (Hachette). Avant l'âge de trois ans, "un enfant n'a pas accès forcément à tout ce qui est de l'ordre de la narration" et les émissions composées de jolies images avec de la musique douce de BabyTV par exemple "ne sont pas d'une grande qualité mais ils sont très rassurants", ajoute-t-il.

"Le danger n'est pas de créer une chaîne spécifique aux tout petits mais de donner bonne conscience aux parents" et "d'augmenter alors le temps passé devant la télévision", note-t-il. Or il faut savoir laisser les enfants "s'ennuyer", prévient le psychanaliste. "Les bébés vont regarder ces chaînes en plus de ce qu'ils regardaient avec les parents", renchérit le psychiatre Serge Tisseron, auteur de "Manuel à l'usage des parents dont les enfants regardent trop la télé" (Bayard).

La télévision "vient malheureusement à la place des jeux traditionnels parce qu'une journée ne comporte que 24 heures". Les jeux traditionnels sont indispensables au bon développement d'un tout petit, rappelle M. Tisseron. "Son monde intérieur ne peut se développer que dans +l'interactivité physique+", souligne le psychiatre. Il faut qu'un bébé touche, expérimente, "empile des buchettes jusqu'à ce qu'elles tombent, c'est ainsi qu'il construit son rapport au monde" et non pas en regardant des images défiler, déclare-t-il.

Serge Tisseron craint que ces chaînes ne deviennent un nouveau moyen "pour endormir les bébé". "Le coucher est un moment difficile, le petit pleure et crie souvent. Mettez-le devant un programme pour enfants et il s'endormira", indique-t-il. Mais "le risque est de fabriquer une génération pour qui la télévision sera une présence rassurante permanente". Selon une étude réalisée en 2006 aux Etats-Unis, 40% des bébés américains de moins de trois mois et 90% des enfants de deux ans regardent régulièrement la télévision.

Près d'un tiers des parents estiment que le petit écran est utile au développement cérébral de leurs jeunes enfants. Or la télévision avant l'âge de deux ans et demi est néfaste pour le développement cérébral de l'enfant, met en garde le professeur Frederick Zimmermann, de l'université de l'Etat du Washington et auteur de cette enquête publiée en mai dernier dans un grand journal de pédiatrie.

"Regarder la télévision avant l'âge de trois ans, vraiment je n'en vois pas l'intérêt", conclut Michael Stora. "Si ce n'est pour les parents...", ajoute Serge Tisseron. Et pour les plus grands? "L'on n'apprend rien avec la télévision que l'on ne peut apprendre autrement", rappelle-t-il.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution