Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 19 Octobre 2007 à 00:00

Un rapport commandé par RFI propose une fusion avec France 24

Un rapport commandé par Radio France International, pour alimenter la réflexion sur la réforme de l'audiovisuel extérieur public voulue par Nicolas Sarkozy, propose de fusionner en deux ans les rédactions de RFI et de la chaîne France 24 au sein d'une "nouvelle entreprise".

Interrogée par l'AFP, la direction de RFI a confirmé l'existence de ce rapport, qu'elle a commandé et qui a été transmis au comité de pilotage chargé de réfléchir à cette réforme de l'audiovisuel public extérieur, présidé par Georges-Marc Benamou, conseiller présidentiel pour la culture et l'audiovisuel.

Les propositions du rapport, dont l'AFP a obtenu une copie, se décomposent en trois étapes: une coopération entre les rédactions de RFI et de la chaîne française internationale d'information France 24, suivie d'une "rédaction mutualisée sur un site unique" et, finalement, une rédaction commune, avec la "fusion des équipes et des statuts au sein d'une nouvelle entreprise".

Selon les auteurs du rapport, "l'ensemble du processus ne devrait pas dépasser deux ans". Ils envisagent, "comme point d'aboutissement", le "lancement d'une nouvelle marque", "pour établir vis-à-vis du public -mais aussi du personnel- l'identité d'une nouvelle entité".

La direction de RFI souligne que ce rapport est une "contribution" à la réflexion du comité et ne reflète pas nécessairement la position de la direction de la radio. Le PDG de RFI, Antoine Schwarz, a été entendu par le comité le 13 octobre. Selon le syndicat CFDT de RFI, qui a eu connaissance du rapport, "les salariés de la radio ont exprimé leur inquiétude" à l'occasion d'une assemblée générale qui s'est tenue mardi.

La CFDT souligne que cette proposition ne peut "en aucun cas constituer une base de rapprochement et un projet d'avenir". Le syndicat a mis en place sur Internet un forum de discussion sur les enjeux de la réforme, ouvert à l'ensemble des personnels des entreprises concernées (RFI, TV5Monde et France 24).

Le président Sarkozy a demandé une réflexion sur une réforme de l'audiovisuel public extérieur, qui, selon Georges-Marc Benamou, "a tout d'un meccano abracadabrant". Le comité de pilotage, que M. Benamou dirige avec Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique de M. Sarkozy, consulte les dirigeants des principales entreprises concernés: RFI, France 24, et TV5Monde, télévision francophone qui regroupe les programmes de chaînes françaises, belges, suisses et canadiennes.

Dans une annexe du projet de loi de Finances 2008, le gouvernement soulignait que le groupe RFI (RFI et la radio en langue arabe Monte Carlo Doualiya) bénéficiait d'une dotation publique de près de 130 millions d'euros en 2007 et employait environ 1.100 collaborateurs. "Pourtant, à l'exception de l'Afrique subsaharienne francophone (...), RFI n'obtient pas ailleurs des résultats en terme d'audience et de notoriété à la hauteur de cet investissement".

RFI, placé sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la Culture et de la Communication, "va devoir mener un effort sans précédent pour s'adapter aux attentes de publics beaucoup plus exigeants qu'auparavant dans le contexte d'une offre médiatique sans cesse croissante", ajoutait le document.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution