Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 26 Octobre 2007 à 00:00

Philippe Vandel, chasseur de paradoxes, passe la télé au crible

Le journaliste et animateur Philippe Vandel, chasseur de paradoxes en tous genres pour Canal+ pendant plus de dix ans, est aux commandes, depuis la rentrée, de "Pif Paf", nouvelle émission de Paris Première qui décrypte l'actualité des médias.

Avec "Pif Paf", diffusée le samedi à 18H00, Philippe Vandel décroche sa première émission, entouré d'autres spécialistes des médias dont Isabelle Morini-Bosc (RTL), Thierry Moreau (Télé 7 Jours), Enguerrand Renault (Le Figaro) et Emmanuel Beratta (Le Point). Un panel de téléspectateurs, équipés d'une télécommande, garde la main sur les différents sujets. "Avec les chroniqueurs de l'émission, nous ne sommes pas des juges de paix.

On ne s'interdit rien, ni en bien ni en mal et sans a priori", explique à l'AFP Philippe Vandel, qui se dit "séduit par la présence du public dans cette émission et la liberté de ton qui caractérise la chaîne". Titulaire d'un diplôme d'ingénieur du son, Philippe Vandel a rapidement bifurqué vers le journalisme sur Radio Nova, tout en intégrant à 22 ans la rédaction du magazine Actuel, où il analysait déjà les médias dans une rubrique "Zapping", vocable qu'il n'a pas déposé à l'époque, "hélas pour (ses) finances".

Repéré par Alain de Greef, alors directeur des programmes de Canal+, il propose une chronique sur les paradoxes et autres absurdités du quotidien. Il en présentera 1.240 en plus de dix ans. La chaîne s'amuse de ce ton ubuesque et finalement plein de bon sens, et lui confie aussi la présentation du "Journal du Hard", actualité de la scène pornographique.

Parallèlement, Philippe Vandel publie des livres, notamment un dictionnaire français-français, qui analyse les sous-langages. Bernard Pivot l'invite dans "Bouillon de Culture". D'autres succès d'édition suivront avec la collection "Pourquoi?", qui répond le plus scientifiquement du monde à des questions d'enfants: pourquoi cogne-t-on les verres pour trinquer? Pourquoi entend-on la mer dans les coquillages? Avec le même ton, Philippe Vandel débarque en 2002 sur "Arrêt sur images", première émission de décryptage des médias créée sur France 5 par Daniel Schneidermann. Il en assure la rédaction en chef pendant deux ans.

En 2005, il rejoint Laurent Ruquier à "On a tout essayé" (France 2) comme rédacteur en chef et égratigne les invités avec un zapping impertinent. "Aujourd'hui, je suis moins défaitiste sur la télévision. Dire que la télé est bête avec autant de chaînes, c'est aussi +con+ de dire que la presse écrite l'est aussi: il y a le choix!", estime Philippe Vandel.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution