Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 10 Novembre 2007 à 00:00

TV5: la France appelée à revoir sa copie sur un rapprochement avec France 24

La France a été appelée vendredi à revoir son projet de rapprochement entre TV5 Monde et la chaîne d'information en continu France 24 à la suite d'une fronde des autres pays partenaires de la télévision francophone TV5.

Paris, soupçonné de vouloir faire de TV5 la "voix de la France", a dû affronter une discussion "passionnelle" avec ses partenaires lors d'une réunion ministérielle à Lucerne (Suisse), comme l'a confié Fadila Laanan, ministre de la Communauté française de Belgique. "Les ministres ont souhaité que la partie française prépare un document au sein d'un groupe de travail intergouvernemental en tenant compte des considérations propres des gouvernements partenaires", selon un communiqué publié à l'issue de la réunion.

"Une entente satisfaisante" devra être trouvée à la mi-décembre avant d'être validée lors d'une nouvelle réunion ministérielle début 2008. En souhaitant "redynamiser la présence de cet opérateur privilégié de la Francophonie", les Etats partenaires (Belgique, Canada, France, Suisse, Québec et Organisation de la francophonie) ont réaffirmé dans un communiqué les principes fondateurs de TV5, "le pluralisme, le caractère généraliste multilatéral et la diversité culturelle".

Autant de principes que les partenaires de la France craignaient d'être mis à mal par les propositions de Paris, détenteur de 66% des actions de TV5 Monde. "Nous avons sauvé TV5", a relevé une représentante suisse à l'issue de la réunion. "Nous avions des inquiétudes", a reconnu Christine St-Pierre, ministre de la Culture et des communications du Québec. "On nous a assuré que nous allions travailler ensemble et dans la transparence. Ce n'est pas ce que nous avions ressenti auparavant", a-t-elle ajouté en se déclarant "très satisfaite" des résultats de la réunion.

"Les projets français d'audiovisuel ne doivent pas se faire aux dépens de TV5", a souligné Mme Laanan pour la Belgique. "Nous aimons ce bébé-là. Nous voulons le protéger des velléités de certains". En revanche, Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat français chargé de la Francophonie et de la Coopération, a assuré à l'AFP que "le rapprochement avec France 24 n'a pas été écarté" et reste "une piste parmi d'autres".

La France a annoncé l'été dernier son intention de réorganiser son audiovisuel extérieur par un possible rapprochement entre TV5 Monde, la chaîne d'informations en continu France 24, lancée en décembre 2006, et Radio France Internationale (RFI). "Le président Sarkozy s'intéresse beaucoup à cette question", a déclaré M. Bockel devant la presse. "Imposer des vues, c'est le contraire de notre état d'esprit".

Un rapport d'experts a été présenté la semaine dernière aux Etats partenaires, évoquant un rapprochement des rédactions entre TV5 Monde et France 24, un portail internet commun et une commercialisation intégrée. La suggestion d'une "marque ombrelle", proposée par le conseiller de Nicolas Sarkozy pour la culture et l'audiovisuel, Georges-Marc Benamou, présent à Lucerne, a crispé les positions des pays partenaires, selon une source proche des négociations.

En revanche, le souhait français d'une plus grande participation budgétaire des autres Etats a été prise en compte. Présente à 66% dans l'actionnariat, la France finance 84% du budget de TV5 Monde. Les autres participants présents à Lucerne ont décidé d'augmenter leur participation budgétaire d'au moins 2,5% chacun.

Créée en 1984, diffusée dans 202 pays et revendiquant plus de 25 millions de téléspectateurs, TV5 Monde est la seule télévision francophone qui rassemble des chaînes européennes de langue française (France Télévisions, Arte France, RFO, RTBF pour la Belgique, TSR pour la Suisse), ainsi que le consortium de télévision Radio-Canada et Télé-Québec.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution