Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 28 Novembre 2007 à 00:00

Bilan 2006 de l'économie des chaînes payantes (hors Canal+)

La présente étude du CSA porte sur "les chaînes payantes", hors Canal+, c'est-à-dire celles dont l'accès nécessite le paiement d'un abonnement par le téléspectateur quel que soit le mode de diffusion câble, satellite, ADSL ou hertzien terrestre.

Au 31 décembre 2006, le nombre de foyers abonnés à une offre de télévision payante sur le câble, le satellite, l'ADSL ou la TNT payante est de 6,5 millions. Sur les 25,1 millions de foyers équipés d'un téléviseur, 26 % sont abonnés à une offre payante de télévision multichaîne.

Avec un chiffre d'affaires de 1 115 M€ en 2006, qui représente 14 % de celui de l'ensemble du secteur de la télévision, le secteur connaît à nouveau une croissance significative (12 %). Le chiffre d'affaires des chaînes de complément dépasse pour la première fois le milliard d'euros. Huit thématiques voient leur chiffre d'affaires progresser. Quatre enregistrent des progressions très supérieures à 15 % : paiement à la séance (+39 %), généraliste (+20 %), documentaire et découverte (+20 %) et sport (+18 %).

L'augmentation enregistrée en 2006 peut s'expliquer par la progression des recettes publicitaires (+14 %) et des recettes d'abonnement (+7 %). Toutefois, les recettes d'abonnement sont très inégalement réparties et une part importante des chaînes n'en ont pas bénéficié. Par ailleurs, les "autres produits" (vente de programmes ou diversification) ont une tendance à fortement progresser. Ils représentent aujourd'hui 23 % du chiffre d'affaires total, la publicité 15 % et les redevances distributeurs 62 %.

Le résultat d'exploitation global pour l'ensemble du secteur s'est dégradé de 31,6 M€ (-43,4 M€, contre -11,8 M€ en 2005). Ce résultat reflète cependant de grandes disparités. En effet, TPS Star et Multivision, chaînes cinéma de TPS, représentent à elles seules un résultat d'exploitation de -133 M€.

Le résultat net s'est également dégradé à -68M€ en 2006 contre -46,7 M€ en 2005. Là encore les deux chaînes de TPS contribuent pour une large part à ce résultat.

L'année 2006 est également marquée par une nette concentration des distributeurs avec d'une part la fusion des deux bouquets satellitaires en novembre et d'autre part, la concentration du câble.

Le marché du satellite a achevé sa consolidation en janvier 2007, TPS étant totalement intégré dans CanalSatellite dont l'offre a été remodelée. Le début d'année a été marqué par la sélection d'Astra comme opérateur unique de diffusion du nouveau CanalSat en France métropolitaine. La migration des abonnés TPS depuis les satellites Eutelsat a été amorcée en septembre 2007 et a été prise en charge par le groupe Canal+.

Concernant le secteur du câble, un an après la cession de Noos au groupe luxembourgeois Altice et au fonds Cinven, propriétaire de Numéricâble, le câblo-opérateur a annoncé la concentration de ses deux marques principales, Noos et Numéricâble. Depuis septembre 2007, Numéricâble et Noos sont réunis sous le nom de Numéricâble. En octobre 2007, la presse a fait état d'une possible cession de la moitié de la participation du fond britannique Cinven (70 %) dans Numéricâble.
-------------------------------------------------------------------------------
Une étude qui porte sur 94 chaînes payantes

Au 31 décembre 2006, le nombre de services payants conventionnés et autorisés (hors Canal+) diffusés sur le câble, le satellite et l'ADSL en France métropolitaine était de 107. Parmi ceux-ci, 8 sont autorisés et 99 sont conventionnés.

Le démarrage de la télévision numérique terrestre

8 services relèvent de la réglementation relative à la ressource hertzienne (régime d'autorisation), à la suite de leur diffusion effective en numérique terrestre. Bien que leur statut ait été modifié, ces services restent naturellement dans le périmètre des chaînes payantes qui comprend dorénavant des chaînes relevant du régime conventionnel et d'autres relevant du régime de l'autorisation (Eurosport France, Paris Première, TF6, Canal J, LCI, AB1, Planète, TPS Star).

Les données statistiques objets de la présente étude portent sur 94 services édités par 56 sociétés.

Des sociétés éditent plusieurs services :
- Canal J (2 chaînes) : Canal J et Filles TV ;
- Ciné Cinéma Câble (6 chaînes) : Ciné Cinéma Premier, Ciné Cinéma Émotion, Ciné Cinéma Frisson, Ciné Cinéma Classics, Cine Cinéma Famiz et Ciné Cinéma Auteur ;
- Disney Channel (3 chaînes) : Disney Channel, Playhouse Disney, Toon Disney ;
- Eurosport France (2 chaînes) : Eurosport 2 et Eurosport France ;
- M6 Music (3 chaînes) : M6 Music Rock, M6 Music Hits, M6 Music Black ;
- MCM International (3 chaînes) : MCM, MCM TOP, MCM POP ;
- Planète Câble (4 chaînes) : Planète, Planète Future, Ma Planète et Planète Thalassa ;
- Sport+ (2 chaînes) : Sport+, NBA+ ;
- TPS Cinéma (7 chaînes) : TPS Ciné Culte, TPS Ciné Club, TPS Ciné Family, TPS Ciné Comédie, TPS Cinextrême, TPS Cinétoile, et TPS Star ;
- TPS Jeunesse (3 chaînes) : Euréka, Télétoon et Piwi.

Le Conseil note que les comptes des 14 chaînes éditées par le groupe AB font l'objet d'un bilan unique, de sorte qu'il n'est pas possible d'effectuer une analyse détaillée de chacun des services au sein d'une thématique (1). En conséquence, le groupe AB est exclu du champ de l'analyse par thématique. Une quinzième chaîne est éditée par une société distincte depuis son autorisation en TNT : AB1.

Certaines chaînes ne sont pas prises en compte (13) :
- les services conventionnés en 2006 mais dont l'exercice est incomplet (7) : CLP-TV, Du côté de chez vous, France 24, Jet TV, Mizik Tropical, Onzéo, Tishk TV ;
- les chaînes avec contenu à caractère temporaire (2) : TV Festival, Canal Événementiel ;
- services à diffusion locale (2) : AP-HM, Télif ;
- TV5, 24/24 Vidéo (2).

Enfin, certains services se sont arrêtés en cours d'année ou ont été conventionnés mais n'ont pas commencé leur diffusion.

(1) Ces 15 chaînes se répartissent ainsi : deux chaînes sportives (AB Moteurs, Fit TV), une chaîne jeunesse (Mangas), deux chaînes musicales (Musique Classique, 'Zik), trois chaînes cinéma (Action, Ciné Box, Ciné FX), cinq chaînes de découverte (Animaux, Chasse et Pêche, Encyclopédia, Escales et Toute l'histoire), 1 chaîne pour adultes (XXL).
---------------------
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution