Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 30 Novembre 2007 à 00:00

L'appel à une journée "sans Sarkozy" dans les médias reste lettre morte

L'appel à une "journée sans Sarkozy dans les médias", lancé par une association, est resté quasiment lettre morte vendredi, le président ayant fait la Une de la plupart des journaux au lendemain de son intervention télévisée.

Lancé en septembre par Rassemblement pour la démocratie à la télévision (RDT), cet appel visait à "dénoncer l'omniprésence de Nicolas Sarkozy" ce vendredi 30 novembre, jour anniversaire de sa candidature à la présidentielle. Mais le chef de l'Etat a fait la Une de la plupart des journaux, sites internet d'information, journaux radios et télévision, qui ont rendu compte de son intervention de jeudi soir sur TF1 et France 2, très attendue sur le pouvoir d'achat.

La quasi-totalité des médias n'ont même pas mentionné cet appel, qu'ils avaient quoiqu'il en soit jugé anti-journalistique. "Et dire que certains petits malins voulaient faire de ce 30 novembre une +journée sans Sarkozy+! C'est plutôt raté. Comme un insolent défi à ce pari si astucieusement symbolique que naïf, le Président fait toutes les Unes ce matin", écrit ainsi l'éditorialiste du Dauphine Libéré, Didier Pobel.

"Pour ceux des journalistes qui voudraient faire une +journée sans Sarko+, c'est raté", renchérit Jean-Yves Boulic dans Ouest France. Seul le site internet du Nouvel Observateur a suivi "à sa manière, paradoxale" l'appel de RDT. La page d'accueil "est presque normale, à seule la différence que le nom, le prénom et la photo" du président n'apparaissent pas, explique le site.

Pour le président de RDT, Pierre Bitoun, "le fait qu'il y ait eu son discours ne change pour nous strictement rien au problème et à la réussite de notre action".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution