Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 8 Décembre 2007 à 00:00

Miss France 2008: les téléspectateurs et le jury sur un pied d'égalité

Révolution démocratique annoncée pour le concours Miss France: la reine de beauté 2008 sera élue pour la première fois, samedi en direct sur TF1, autant par les télespectateurs que par le jury, la société Miss France ayant décidé face aux critiques de mettre leurs suffrages sur un pied d'égalité.

Jusqu'à présent, l'avis du public (plusieurs millions de votes enregistrés par téléphone et sms surtaxés), ne comptait que pour un tiers, une mesure destinée "à éviter un vote régionaliste". L'an dernier, la polémique a fait rage après l'accession au trône de Miss Hérault, Alexandra Rosenfeld, sur décision discrétionnaire du jury alors que les téléspectateurs lui préféraient Miss Albigeois/Midi-Toulousain, reléguée finalement au statut de dauphine.

"Le mode d'élection était remis en cause depuis plusieurs années. Nous avons entendu la demande du public et c'est une bonne chose", a confié à l'AFP Sylvie Tellier, Miss France 2002, nommée récemment directrice générale de la Société Miss France. "Un système de pondération, sous contrôle d'huissier, permettra d'éviter le vote régionaliste que l'on craignait avant".

Pour Geneviève de Fontenay, toujours à la tête du Comité Miss France en charge des sélections en régions, cette nouvelle règle sera "plus démocratique". "C'est vrai qu'un jury sur son piédestal, c'était un peu vieillot", a-t-elle reconnu. Suivie l'an dernier par plus de 9,4 millions de téléspectateurs selon Médiamétrie, confirmant une nouvelle fois un regain d'intérêt pour cette institution, la cérémonie 2008 mettra aux prises 36 candidates et sera présentée par Jean-Pierre Foucault et Miss France 2007, Rachel Legrain-Trapani, avec Johnny Hallyday parmi les invités musicaux.

Sur la scène du palais des congrès de Dunkerque (Nord), les prétendantes doivent défiler sur le thème de l'idéal féminin: la princesse de contes de fée, l'héroïne et la femme fatale dans un hommage à Dalida. D'ailleurs, Orlando, le frère de la chanteuse disparue il y a vingt ans, sera l'un des jurés, tout comme Patrick Bruel, le producteur Dominique Farrugia, la chanteuse Elisa Tovati, l'animatrice Carole Rousseau et un joueur de l'équipe de France de rugby.

"Il y a une très belle sélection. Il y a quatre ou cinq élues possibles", estime Mme de Fontenay. Toujours très à cheval sur l'étiquette, la présidente du comité refuse catégoriquement que toutes les prétendantes défilent en maillot deux-pièces. "Des étalages de nombrils, ce n'est pas classe!", martèle Mme de Fontenay qui, sous la pression de TF1 et d'Endemol, a fini par accepter depuis quelques années le bikini pour les finalistes seulement.

La dame au chapeau ne compte toujours pas partir à la retraite : "Miss France, c'est mon elixir, c'est ma vie... Tant que je tiens sur mes guiboles et que j'ai la reconnaissance du public, je continue !". Les votes des téléspectateurs seront enregistrés par SMS (72500 - 0,50 euros par SMS + prix du SMS) et téléphone (3680 - 0,56 euros par appel + surcoût éventuel selon opérateur).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution