Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 7 Décembre 2007 à 00:00

Le 21e Téléthon démarre aujourd'hui, la polémique semble s'être éteinte

Les parrains du Téléthon 2007, la chanteuse Liane Foly et l'acteur Kad Merad, donneront le coup d'envoi sur France Télévisions de la 21e édition de ce marathon télévisé pour financer les recherches contre les maladies rares, alors que la polémique de l'an dernier semble s'être éteinte.

Le Téléthon démarrera sur France 2 à 18H50, en direct de l'esplanade du château de Vincennes, avant de basculer sur France 3 à 20H50 pour une grande émission présentée par les journalistes spécialistes santé, Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymès. La retransmission télévisée, animée une nouvelle fois par Sophie Davant et Nagui, se partagera entre France 3 et France 2, jusqu'à tard dans la nuit samedi soir. Une partie des plateaux se fera en direct de Metz.

Cette édition compte relever le "défi de transformer les essais médicaux en succès thérapeutiques", déclarait récemment Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'Association française contre les myopathies (AFP). 7.000 maladies rares, dont 80% sont d'origine génétique, affectent environ 4 millions de personnes en France. Une maladie est dite "rare" lorsqu'elle touche moins d'une personne sur 2.000. La polémique qui avait agité l'édition 2006 semble s'être calmée.

Une frange de l'église catholique s'était alors insurgée contre la recherche sur les cellules souches, faisant valoir que l'embryon humain ne pouvait être utilisé comme matériau de laboratoire. Ces critiques n'avaient cependant pas pesé sur le montant des dons, puisque l'AFM avait récolté 106,7 millions d'euros, soit 2,5 millions de plus que lors de l'édition 2006.

Cette année, seules quelques rares voix se sont fait entendre. L'évêque de Metz Mgr Pierre Raffin a ainsi indiqué qu'il lui était "impossible" de soutenir le Téléthon en raison de l'affectation éventuelle de dons à la recherche sur les embryons. Pour 2007, "l'espoir n'est pas de faire sauter les compteurs mais de faire aussi bien que l'année dernière", a indiqué à l'AFP Mme Tiennot-Herment.

"Les essais sur l'homme sont beaucoup plus coûteux que ceux sur les animaux et ils sont pluri-annuels. Les labos et les équipes que l'on soutient demandent donc des moyens plus importants". Mais l'AFM a d'autres sources d'inquiétudes, dont elle a fait part récemment dans une lettre aux députés. Elle critique l'instauration des nouvelles franchises médicales, de 50 euros par an, qui "vont s'ajouter aux 50 euros des franchises déjà existantes".

"Pour des familles déjà fortement fragilisées par la maladie, cette mesure est incompréhensible", écrit l'association dans sa lettre. L'AFM s'inquiète également d'un éventuel désengagement des pouvoirs publics dans la recherche sur les maladies rares. Dans le cadre d'un appel d'offres de l'Agence nationale de la recherche (ANR), la recherche sur ces maladies se trouve en effet absorbée dans un appel concernant aussi les maladies fréquentes.

L'Association s'élève donc contre "une dilution" de ces maladies. Et le financement du programme hospitalier de recherche clinique dédié aux maladies rares est diminué de moitié, selon l'AFM. Pour ce 21e Téléthon, 22.000 manifestations sont prévues en France et 1.200 techniciens et collaborateurs de France Télévisions seront mobilisés. Radio France est également partenaire.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution