Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 31 Janvier 2001 à 00:00

Nokia: résultats 2000 "extraordinaires", inquiétudes pour 2001

L'équipementier finlandais Nokia a publié des résultats 2000 qui, bien que qualifiés d'"extraordinaires" par le Pdg Jorma Ollila, n'ont pas empêché le titre de chuter en raison des inquiétudes suscitées par une baisse annoncée du marché des téléphones portables en 2001.

De l'avis des analystes, les résultats du dernier exercice sont, en effet, excellents: progression de 53% du résultat net, à 3,938 milliards d'euros, bond de 54% du chiffre d'affaires (c.a.), à 30,376 mds EUR, hausse de 48% du résultat d'exploitation, à 5,776 mds EUR, soit le plus important jamais enregistré par la firme. Le c.a. des téléphones mobiles, le vecteur de croissance du groupe, a parallèlement enregistré une progression de 66%, à 21,887 mds EUR, pour un résultat d'exploitation en hausse de 57%, à 4,879 mds EUR.

Pour M. Ollila, il s'agit de résultats "rien moins que extraordinaires (...) qui permettent d'envisager avec confiance la transition vers les technologies de nouvelle génération". Le marché n'a pas partagé cet optimisme. Après avoir rapidement chuté de près de 10% à l'annonce de ces résultats, à mi-séance, le titre perdait 6,5% à la Bourse de Helsinki, à 37,15 EUR, et 7% à celle de Stockholm, à 329 couronnes suédoises (36,97 SEK).

"Les opérateurs ont été déçus parce que, dans la foulée de ces très bons résultats, Nokia a prévenu que la marge opérationnelle de ses téléphones portables allait passer sous la barre symbolique des 20% au cours des trois premiers trimestres de 2001", a expliqué Emmanuel Bousquet, analyste de Crédit Lyonnais Securities à Londres. "Le groupe a également revu à la baisse ses estimations pour le marché mondial des portables", a-t-il ajouté.

Le groupe a indiqué que la marge opérationnelle de ses ventes de portables avait reculé à 22,3% en 2000 contre 23,5% en 1999, et a révisé à la baisse le nombre de terminaux nomades susceptibles d'être vendus cette année. Il les a estimés entre 500 et 550 millions d'unités contre 550 millions d'unités anticipés en décembre.

"Cet avertissement constitue une surprise!", pour Johan Carlstroem, analyste spécialisé dans les télécommunications chez Handelsbanken à Stockholm. Selon lui, "la marge opérationelle des portables devrait tomber à 15-16% au premier trimestre et les ventes de mobiles devraient tourner autour de 525 millions d'unités cette année". "Nokia n'a pas fourni de bonne explication pour ce recul", a-t-il ajouté en notant que "le ralentissement de l'économie américaine risque d'avoir des conséquences sur le secteur".

Le ralentissement annoncé par Nokia dans le secteur stratégique des terminaux nomades survient alors que les opérateurs de téléphonie mobile s'interrogent sur la rentabilité de l'UMTS, nouvelle norme technologique devant ouvrir les écrans des portables à de nouveaux services. L'UMTS a été poussé par l'activisme de Nokia et de son concurrent suédois Ericsson qui souhaitaient remplacer rapidement l'actuelle norme GSM pour continuer à bénéficier d'une dynamique de marché, d'après les spécialistes.

Nokia a implicitement confirmé qu'il ne serait pas au rendez-vous du 1er janvier 2002, date d'ouverture des services UMTS fixée par la Commission européenne. A cette date, "il n'y aura pas de combinés dits +de troisième génération+ (3G) à la norme UMTS sur le marché européen", d'après Mika Paloranta, analyste chez ArosMaizels à Helsinki. "Leur lancement ne devrait pas être effectué avant le 4e trimestre 2002", a ajouté M. Carlstroem.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution