Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 5 Février 2001 à 00:00

UFC-Que Choisir assigne AOL-France en référé

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a décidé d'assigner en référé le fournisseur d'accès à internet AOL-France pour obtenir "la cessation des agissements illicites de l'opérateur", qui n'a selon elle "pas respecté ses engagements contractuels" en matière de forfait illimité.

"La société AOL a fait souscrire des abonnements au-delà des capacités techniques dont elle disposait et a attendu une saturation totale largement prévisible pour "bidouiller" des solutions techniques inadéquates", explique l'UFC-Que Choisir dans un communiqué.

L'audience du référé a été fixée au 5 février. En août dernier, AOL France a lancé un forfait illimité pour l'accès à internet moyennant 99 francs (15,09 euros) par mois, accès et téléphone compris. Mais le fournisseur d'accès a mal anticipé le succès de sa formule puisque très rapidement, elle n'a pu faire face à l'affluence générée par ces nouveaux abonnés. "Si après 30 à 36 essais, c'est-à-dire trois quarts d'heure, voire une heure de tentative, les consommateurs réussissaient enfin à établir une connexion, ils étaient soumis à des déconnections intempestives", explique UFC-Que Choisir.

En octobre, le fournisseur d'accès a mis en place un "timer" - une fenêtre qui obligeait les consommateurs à cliquer toutes les 110 minutes sous peine d'être déconnectés. Ce système a ensuite été remplacé par un message indiquant que chaque connexion ne durerait désormais que 30 minutes. Pendant la même période, de nombreux consommateurs qui souhaitaient bénéficier de cette offre d'accès illimité "n'ont pu souscrire ce forfait ou se sont vu, après une inscription régulière, facturer d'autres forfaits beaucoup plus chers", s'insurge l'association.

Dès novembre, plusieurs sites, aux noms éloquents comme "tous-contre-aol" ou "yenamarredaol", se créaient pour défendre les intérêts des clients d'AOL, insatisfaits des réponses fournies par le service clientèle du fournisseur. Les abonnés mécontents étaient invités à signer une cyber-pétition, et une association de défense des interêts des internautes d'AOL s'est montée. D'autres internautes n'ont pas hésité à saisir la justice.

L'UFC-Que choisir demande à la justice "d'interdire à la société de facturer les forfaits illimités jusqu'à ce qu'elle ait pu rétablir l'accès en connexion illimitée, et de lui ordonner de mettre en place les mesures techniques pour y parvenir". Elle sollicite également "une réparation au nom de l'ensemble des consommateurs français victimes de ces agissements".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution