Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 17 Janvier 2008 à 00:00

Afflux de candidatures pour la télé de poche, avant son lancement fin 2008

Les diffuseurs de télévision et les opérateurs de télécommunications se bousculent au portillon pour profiter de la télévision mobile personnelle (TMP) via des récepteurs de poche, une innovation que les Français commenceront à découvrir à la fin de l'année.

Pour les 13 canaux mis en jeu, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a reçu pas moins de 32 dossiers, sans parler de ceux qui peuvent encore arriver s'ils ont été postés mardi avant minuit. De TF1 à Canal+ ou Lagardère, rares sont les groupes audiovisuels qui n'ambitionnent pas d'exploiter ce nouveau filon, celui du télespectateur ambulant, qui, dans le métro ou à pied, garde l'oeil rivé sur l'écran d'un récepteur de poche pour suivre son programme préféré.

Parmi les candidats, on trouve les chaînes historiques, mais aussi des chaînes spécialement conçues avec une programmation adaptée à une consommation intermittente et de courte durée. L'information économique, les événements sportifs se prêtent tout particulièrement à cet usage mobile. Une bonne part des chaînes candidates se placent sur ce double terrain, à l'instar du projet commun entre Les Echos, L'Equipe et Equidia. Mais les candidats soulignent d'autres usages de ce récepteur de poche (de la taille d'un livre de poche) que l'on pourra bientôt emporter partout avec soi.

Les tests réalisés il y a plusieurs mois ont montré que les usagers de la TMP sont enclins à la regarder à domicile, utilisant leur récepteur de poche ou l'écran de leur portable comme complément du grand téléviseur installé au salon. Dans une charte publiée mardi, les principaux candidats soulignent que "le déploiement du réseau doit permettre dès le lancement une couverture de l'intérieur des bâtiments ainsi que les transports, tout particulièrement les transports urbains, afin de permettre une continuité des service dans les déplacements des téléspectateurs".

PDG de NextRadioTV, candidat à trois canaux de TMP, Alain Weill estime même que le futur téléspectateur aura sur lui en permanence un récepteur de poche et un téléphone portable "pour pouvoir téléphoner en regardant le match". Bien armés pour exploiter ce nouveau support, les opérateurs de téléphonie mobile sont restés prudents. Un seul d'entre eux, Orange, s'est porté candidat pour deux canaux. Pour sa part, la télévision publique disposera de trois canaux préemptés.

L'avalanche de candidatures laisse pourtant entier le problème du financement du déploiement de la TMP. La charte publiée par les principaux candidats, favorables au cryptage des chaînes de la TMP, propose deux solutions, soit un système d'abonnement, soit une "licence unique" pour les industriels offrant à la vente des téléviseurs de poche non connectés à un opérateur de téléphonie mobile. Dans un communiqué commun, NRJ Group et Bolloré ont affiché leur préférence pour cette "contribution forfaitaire unique", synonyme de gratuité pour l'usager.

"Le consommateur comprendrait mal d'avoir à payer en quittant son domicile pour une chaîne qu'il peut voir gratuitement chez lui", souligne Alain Weill. En publiant la liste des candidats, le CSA précise que la sélection des dossiers se fera en avril pour une délivrance d'autorisation en juin-juillet. "Ce calendrier, précise le CSA, permettra le lancement de la TMP à la fin de l'année 2008". Mais "de premières diffusions pourront avoir lieu, à la demande des opérateurs, à l'occasion des Jeux olympiques de Pékin, au mois d'août".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution