Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 9 Février 2001 à 00:00

La télévision russe ORT passe sous le contrôle de l'Etat

La télévision russe ORT, ancienne chaîne centrale de l'URSS partiellement privatisée après la chute du régime soviétique, est revenue sous le contrôle de l'Etat avec la vente par l'homme d'affaires Boris Berezovski des 49% de parts qu'il contrôlait, selon la presse russe.

Selon le quotidien Kommersant appartenant à M. Berezovski, et un membre du Conseil des directeurs de la chaîne, Igor Chabdourassoulov, cité par Interfax, l'homme d'affaires à vendu ses parts au groupe pétrolier Sibneft. Mais la totalité des 11 sièges au Conseil des directeurs va revenir à l'Etat, qui possède 51% des parts, selon les mêmes sources. "C'est l'Etat qui de facto a pris le contrôle d'ORT", a déclaré M. Chabdourassoulov, un ancien directeur général de la chaîne.

Selon ces sources, Sibneft, dont le patron Roman Abramovitch a été par le passé proche de M. Berezovski, a acquis 49% de la chaîne tout en renonçant à exercer un rôle dans la direction. Les sièges au Conseil de direction, où figurent toujours la fille de M. Berezovski et plusieurs personnalités qui lui sont proches, vont être redistribués prochainement, et le Kremlin a déjà présenté la liste des personnes qui vont les remplacer, selon Kommersant.

Il s'agit du vice-Premier ministre Valentina Matvienko, des ministres de la Culture et de l'Information Mikhaïl Chvydkoï et Mikhaïl Lessine, de deux vice-ministres et d'un chef-adjoint de l'administration présidentielle, selon la même source. Boris Berezovski, un "oligarque" jadis très proche du Kremlin et qui avait pris le contrôle de fait d'ORT à la faveur des privatisations, avait annoncé en janvier la vente de ses parts, dénonçant la volonté du pouvoir de prendre le contrôle des principaux médias. Il avait tenté en août de confier la gestion de ses parts à un groupe de personnalités connues pour, selon lui, préserver l'indépendance de la chaîne, mais y avait renoncé en décembre.

Menacé d'inculpation dans une affaire de malversations dans la compagnie aérienne Aeroflot dont il est actionnaire, M. Berezovski reste à l'étranger depuis plusieurs mois, s'estimant victime d'une affaire politique. ORT, qui est la chaîne russe disposant de la plus forte audience, est captée sur tout le territoire du pays et dans plusieurs anciennes républiques soviétiques. La deuxième chaîne, RTR, est publique. Enfin, la troisième, et dernière chaîne russe généraliste d'audience nationale, la télévision NTV du groupe d'opposition Media-Most, dénonce des pressions politiques et judiciaires depuis l'élection de Vladimir Poutine à la présidence russe, visant à la faire passer également sous le contrôle de l'Etat. Le patron de Media-Most, Vladimir Goussinski, est assigné à résidence en Espagne à la demande de Moscou qui l'accuse "d'escroquerie" et demande son extradition.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution