Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 16 Février 2008 à 00:00

Les réseaux sociaux sur internet font leurs premiers pas sur mobile

Les réseaux sociaux sur internet comme MySpace, Facebook ou Bebo, devenus très populaires en 2007, commencent à envahir les téléphones mobiles où ils rencontrent aussi le succès, mais les utilisateurs doivent redoubler de vigilance quant à leur vie privée.

Contraint de s'adapter, Yahoo! a présenté au Congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone une nouvelle plateforme pour mobiles intégrant ces réseaux. On retrouve sur son téléphone, en permanence, la liste de ses contacts sur les différents réseaux, et les informations les concernant sont instantanément mises à jour. Et quand Facebook a lancé la semaine dernière sa plateforme pour aider les opérateurs à installer ses services sur leurs mobiles, le premier d'entre eux, le britannique Vodafone, n'a pas tardé à réagir: il proposera cette application à télécharger dès cette semaine dans huit pays.

Difficile en effet pour l'industrie de la téléphonie mobile de passer à côté du phénomène. En 2007, les internautes ont été plus de 110 millions à s'inscrire sur MySpace et 55 millions sur Facebook, les deux sites les plus courus du monde, qui ont vu leurs membres augmenter de respectivement 30% et 100%. Selon Comscore, les sites de socialisation ont reçu 500 millions de visiteurs, sachant qu'un internaute en utilise souvent plusieurs. Mais le téléphone mobile fait aussi rêver les réseaux sociaux: "Sur mobile, vous interagissez avec votre réseau social 24 heures par jour, contre 40 minutes maximum sur ordinateur", note Jordy Mont-Reynaud, directeur des services mobiles chez Bebo, troisième réseau social au monde avec 40 millions d'utilisateurs.

Les premiers pas sont concluants. "Nous avons aujourd'hui plus de 6 millions d'utilisateurs actifs sur mobile et l'utilisation de Facebook sur les mobiles croît plus vite que sur internet", se réjouit Jed Stremel, directeur du département mobile chez Facebook. Interrogé, M. Stremel a refusé de confirmer la rumeur selon laquelle Facebook négocierait avec Nokia pour être préinstallé sur ses téléphones. Au Japon, toujours pionnier dans les services d'internet mobile, le réseau social le plus populaire, Mixi, avec 8 millions de membres, est déjà accessible sur mobiles. "Il y a six mois, 90% des accès au réseau se faisaient par ordinateur, maintenant la majorité des accès passent par le mobile", a expliqué mercredi le PDG de Softbank Mobile, Masayoshi Son.

Le téléphone mobile permet une plus grande interaction: Bebo, qui a signé des accords en 2007 avec les opérateurs Orange au Royaume-Uni et O2 (Telefonica) en Irlande, envoie des SMS aux utilisateurs quand un de leurs contacts change son statut ou rajoute des photos. En proposant la géolocalisation par GPS, les mobiles apportent un nouveau service, évidemment inutile sur PC. La nouvelle application de Yahoo! comporte un service d'alerte pour prévenir l'utilisateur quand un de ses contacts entre dans la zone où il se trouve. "Seule une petite partie des gens accepterait de divulguer une telle information (où ils se trouvent, NDLR), mais si vous regardez Facebook, il y en a déjà qui mettent leur adresse, leur numéro de téléphone, leurs photos et d'autres informations très personnelles", relève Dan Winterbottom, analyste du cabinet de recherche Informa.

La protection de la vie privée suscite toutefois des inquiétudes chez Facebook, M. Stremel réagissant de façon mitigée à l'annonce du nouveau service de Yahoo!. "Nous n'avons pas vu encore ce produit, mais nous ferons attention que Yahoo! respecte notre politique sur la vie privée", a-t-il prévenu.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution