Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 19 Février 2008 à 00:00

La guerre des formats est finie, mais le DVD a-t-il encore un avenir?

La défaite du HD-DVD face au Blu-ray dans la guerre des formats DVD de nouvelle génération va simplifier le choix pour le consommateur, mais les analystes s'interrogent sur l'avenir même du DVD à l'heure où le téléchargement et la vidéo à la demande gagnent en popularité.

Le Blu-ray, inventé par le japonais Sony avec le soutien de ses compatriotes Matsushita et NEC, va s'imposer définitivement comme le standard mondial du DVD haute définition alors que Toshiba s'apprête, selon des sources proches du dossier, à abandonner le format concurrent HD-DVD dont il est le créateur. Le ralliement massif au Blu-ray des studios hollywoodiens et des géants américains de la distribution tel Wal-Mart a été fatal au HD-DVD.

"C'est une bonne chose pour les consommateurs. Beaucoup d'entre eux s'abstenaient d'acheter un lecteur-enregistreur de nouvelle génération car les deux formats étaient incompatibles. S'il ne reste plus qu'un seul format, le problème est réglé", souligne Hiroyuki Shimizu, analyste chez Gartner, une société de recherche sur les technologies de l'information. "Mais d'un autre côté, les fabricants doivent encore convaincre les gens qui sont satisfaits de leurs lecteurs DVD traditionnels de les remplacer par des appareils de nouvelle génération", tempère-t-il.

Avec leurs capacités interactives et leur qualité d'image et de son révolutionnaires par rapport au DVD traditionnel, les lecteurs de nouvelle génération constituent le nirvana pour les technophiles et les adeptes du "home cinema". Mais leur prix a encore de quoi dissuader le téléspectateur lambda. La différence de coût est encore plus flagrante quand on compare le DVD haute définition aux possibilités offertes --ou qui seront offertes dans un proche avenir--par la vidéo à la demande par câble, ADSL ou fibre optique, par le téléchargement sur internet et, dans certains pays comme le Japon et la Corée du Sud, par la télévision sur téléphone mobile.

"A l'avenir, le téléchargement de films sur ordinateur personnel s'imposera. Le modèle antérieur est en train de s'écrouler", prédit Yuichi Ishida, analyste chez Mizuho Investors Securities. "Si on peut télécharger les contenus, on n'a plus besoin d'enregistreur", fait également remarquer M. Shimizu, selon qui "la compétition est en train de changer de nature: on passe d'une concurrence pour s'imposer en tant que standard mondial, à une concurrence entre deux modèles économiques différents".

Les ventes de DVD aux Etats-Unis ont d'ailleurs baissé d'environ 3% en 2007, selon des estimations d'analystes. Tsutomu Nagaoka, un responsable de l'Association japonaise des industries électroniques et des technologies de l'information (Jeita), reconnaît que "les DVD de nouvelle génération mettront encore quelques années à s'imposer dans les foyers, car leurs prix restent très élevés".

Grâce à la guerre entre le HD-DVD et le Blu-ray, les tarifs des lecteurs de nouvelle génération ont pourtant rapidement dégringolé ces derniers mois. Sony propose ainsi des modèles de base à moins de 500 dollars. Mais la capitulation de Toshiba risque de mettre fin aux pressions à la baisse sur les prix. "Les réductions drastiques de ces deux dernières années, au cours desquelles on a assisté à des baisses de prix de l'ordre de 30% par an, pourraient prendre fin maintenant que les fabricants de HD-DVD vont cesser leurs offensives tarifaires. C'est une mauvaise nouvelle pour nous, consommateurs", estime Masahito Ichijo, auteur d'ouvrages spécialisés sur les nouveaux médias.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution