Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 20 Février 2008 à 00:00

La TSR maintient le cap

Passage de l'analogique à la TNT, lancement de la première chaîne tout HD en Europe, diffusion des programmes au format 16/9...

La Télévision suisse romande a relevé le défi technologique en 2007. Mais est-ce une surprise? Pas vraiment. Depuis 2002, elle a souvent opté «pour une stratégie volontariste». Occupant le terrain romand sur tous les écrans possibles. Créant du contenu vidéo pour le web. Utilisant son site internet comme «laboratoire» pour étudier le comportement des téléspectateurs face à ce (nouveau) média. Stockant ses archives avec le zèle d'un écureuil.

A l'heure où le paysage audiovisuel se modifie profondément, Gilles Marchand affiche un sourire de circonstance: sa télévision maintient le cap! «Notre stratégie porte ses fruits», confie-t-il. «Avec ses 30,6% de parts de marché sur vingt-quatre heures, la TSR reste le leader dans toutes les tranches d'âge; et les cent meilleures audiences en 2007 ont été enregistrées sur notre chaîne...» Mais les interrogations demeurent: comment s'adresser à tous les publics? Comment conserver une identité forte? Surtout lorsque le téléspectateur a accès à tout tout le temps?

En Suisse romande, l'homo cathodicus a en effet l'embarras du choix: grâce au satellite ou à la TNT, il peut désormais capter 86 chaînes dans son salon soit sept fois plus qu'il y a quinze ans. Paradoxalement, il reste dix minutes de moins devant son poste de TV qu'en 2004. Et, comme la moitié des ménages suisses (50% en 2006), il a un accès rapide à l'internet. Autant dire que la concurrence est des plus rudes pour la TSR... «On consomme la télévision différemment», constate Gilles Marchand. Qui considère légitimement le site www.tsr.ch comme la «troisième chaîne» de la Tour.

«Pour l'instant, nous n'avons pas encore de modèle efficace pour évaluer le poids de cette audience interactive, mais nous y travaillons sérieusement», précise-t-il. Les chiffres parlent pourtant d'eux-mêmes: en 2007, le portail de la TSR a reçu une moyenne de 78 000 visites par jour soit une augmentation de 27% par rapport à l'année dernière. Et, en quatre ans, la fréquentation du site a été multipliée par cinq, passant de 483 000 visites mensuelles à 2,47 millions à la fin décembre 2007. Impressionnant! «Tout ce que la chaîne produit est à disposition des internautes, explique Gilles Marchand. On sait également que plus de 30% des visites annuelles viennent de l'étranger. A quelque part, nous contribuons au rayonnement de la Suisse dans le monde...»

Lors de l'élection présidentielle en France, le 6 mai dernier, 88% des clics provenaient même de la France. Un sacré carton pour le site de la TSR. A la Tour, on s'attend à battre d'autres records en 2008. Avec l'Euro, la chaîne romande fêtera d'ailleurs «une première historique». «Internet, haute définition, portable, TSR2... nous utiliserons pour la première fois tous les formats possibles de diffusion», s'enthousiasme Gilles Marchand. Et. pour autant que l'équipe de Suisse flambe, les parts de marché vont encore une fois décoller. source: la tribune de Genève.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution