Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 9 Mars 2008 à 00:00

Les 23e Victoires de la musique couronnent Renan Luce et Vanessa Paradis

Le jeune Renan Luce, chez les révélations, et Vanessa Paradis, artiste à peine plus âgée que lui mais nettement plus confirmée, ont été les grands gagnants des 23e Victoires de la musique avec deux trophées chacun, samedi au Zénith de Paris.

Vanessa Paradis, 35 ans, est sortie victorieuse des deux catégories dans lesquelles elle était nommée et a remporté deux des trophées les plus prestigieux: artiste interprète féminine (elle avait déjà conquis ce titre en 1990) et album de chansons/variétés de l'année pour "Divinidylle", conçu en collaboration avec -M-. Dans la première catégorie, elle a devancé Keren Ann, les Rita Mitsouko (dont le guitariste Fred Chichin est décédé en novembre) et Zazie, et dans la seconde Jacques Higelin et, de nouveau, les Rita Mitsouko et Zazie.

A 28 ans, Renan Luce a reçu les Victoires de l'artiste révélation scène et de l'album révélation de l'année pour "Repenti". Il a en revanche été devancé par Christophe Maé dans une troisième catégorie, artiste révélation du public, soumise au vote des téléspectateurs de la cérémonie, retransmise sur France 2 et France Inter. Les autres grands gagnants sont Abd al Malik et Etienne Daho. Le premier a remporté la Victoire de l'artiste interprète masculin après celle, l'an passé, de l'album de musiques urbaines pour "Gibraltar". Il décroche cette récompense suprême alors qu'il figurait dans la catégorie "révélation" l'an dernier, et a grillé la politesse à des artistes plus confirmés, Etienne Daho, Yannick Noah et Michel Polnareff.

La déception n'est que toute relative pour Daho: à 52 ans, il a obtenu sa première Victoire après 25 ans de carrière et 16 nominations, dans une autre catégorie reine. Son album "L'invitation" a été couronné album pop/rock de l'année, devant ceux de Manu Chao, Dionysos et Keren Ann. A l'inverse, Zazie a vécu la plus grosse déception de la soirée: elle rassemblait le plus grand nombre de nominations (cinq) mais repart bredouille, comme Diam's l'an dernier. Elle peut néanmoins se consoler avec la Victoire de la chanson originale obtenue par "Double je" de Christophe Willem, qu'elle a cosignée.

Autre révélation de l'année, le duo formé par la Franco-Israélienne Yael Naim et le percussionniste David Donatien a été sacré dans la catégorie album de musiques du monde pour son disque de pop-folk chanté en hébreu, en anglais et en français. Le duo Justice a décroché la Victoire du groupe de musiques électroniques tandis que Michel Polnareff, le grand revenant de l'année écoulée, n'était pas là pour recevoir son trophée de la meilleure tournée.

Au total, 15 Victoires ont été décernées durant cette cérémonie présentée par Nagui, malgré une rupture des ligaments du genou lors d'un accident de ski le 27 février. Egalement producteur exécutif, l'animateur avait choisi de s'inspirer de la cérémonie des Oscars ou des César et avait fait appel à des invités pour remettre les trophées, parmi lesquels Miss France ou les comédiennes Hafsia Herzi ("La graine et le mulet") et Anne Brochet.

Des hommages ont été rendus à Henri Salvador, Fred Chichin et Carlos (avec un duo très décalé entre Edouard Baer et Julien Doré). Enfin, en début de soirée, Diam's, nommée dans la catégorie chanson originale, a lâché une phrase sibylline après avoir interprété "Ma France à moi". "Je ne connais pas l'avenir de mon prochain disque, c'est peut-être mes dernières Victoires de la musique", a glissé la rappeuse, manifestement très émue par l'ovation du public.

Palmarès des 23e Victoires de la musique

. Groupe ou artiste interprète masculin de l'année: Abd al Malik
. Groupe ou artiste interprète féminine de l'année: Vanessa Paradis
. Artiste/groupe révélation du public de l'année: Christophe Maé
. Groupe/artiste révélation scène de l'année: Renan Luce
. Album révélation de l'année: "Repenti" (Renan Luce)
. Album de chansons/variétés de l'année: "Divinidylle" (Vanessa Paradis)
. Album pop/rock de l'année: "L'invitation" (Etienne Daho)
. Album de musiques urbaines de l'année: "Chapitre 7" (MC Solaar)
. Album musiques du monde de l'année: "Yael Naim" (Yael Naim)
. Artiste de musiques électroniques ou dance de l'année: Justice
. Musique originale de cinéma de l'année: "Arthur et les Minimoys" (Eric
Serra)
. Chanson originale de l'année: "Double je" (Christophe Willem)
. Spectacle musical/tournée/concert: Michel Polnareff
. Vidéoclip: "1234" (Feist)
. DVD musical: "Le Soldat Rose"

La cérémonie a attiré une moyenne de 3,17 millions de téléspectateurs pour 20,7 % de part d'audience. Il s'agit de la moins bonne performance de cette retransmission depuis 2004. Sur un an, le programme a perdu 9 % de son auditoire ; sur deux ans, l'hémorragie atteint - 25 %.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution