Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 18 Mars 2008 à 00:00

Un "sage" du CSA en mission TNT sur l’île de la Réunion

Le lancement de la TNT à La Réunion pourrait avoir lieu courant 2010.

C’est ce qu’annonce Alain Méar, un des neuf “sages” du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui débarque aujourd’hui sur l’île de la Réunion. Il revient sur les bienfaits de cette révolution numérique...

M.Méar, quels sont les objectifs de votre mission à la Réunion ? Quand peut-on espérer la TNT sur l’île ? Alain Méar : Ils peuvent se résumer en une phrase : entendre, comprendre, avant d’entreprendre. La récente loi récente sur la télévision du futur, qui organise le passage à la télévision numérique, s’applique à la métropole et aux départements d’outre-mer. L’ambition numérique est commune à toutes les composantes de notre République.

La nécessité de prendre en considération les spécificités des collectivités ultra-marines a conduit le législateur à prévoir la possibilité de modalités adaptées pour l’introduction de la télévision numérique. Cette nouvelle technologie permet, grâce aux gains de compression, de transporter six chaînes sur un même canal au lieu d’une seule en analogique : elle doit apporter un “plus” aux téléspectateurs, sans pour autant bouleverser l’équilibre du paysage audiovisuel de la Réunion et de chacune des autres collectivités d’outre-mer.

Sur quoi doit déboucher cette concertation ?
Le CSA m’a confié la tâche délicate mais exaltante, de formuler des propositions en vue de l’arrivée de la TNT outre-mer. L’objectif de mon séjour à la Réunion est de rencontrer, pour les entendre et dialoguer avec eux, tous les acteurs institutionnels, politiques, culturels, économiques et techniques concernés par l’avènement de la télévision numérique. Mon but est de présenter des recommandations à la fin du mois d’avril. Si le Gouvernement donne une suite positive à ce rapport, un lancement de la télévision numérique à la Réunion, suivi dans la foulée d’un passage au “tout numérique”, pourrait avoir lieu dans le courant de l’année 2010, soit plus d’un an avant la date butoir du 30 novembre 2011, fixée par la loi.

Où en est la TNT en métropole ?
Lancée fin mars 2005, la TNT propose aux téléspectateurs une offre enrichie, composée de 18 chaînes gratuites et de 11 chaînes payantes. Cette offre numérique couvre actuellement 85 % de la population métropolitaine. Le déploiement de la TNT se poursuit afin d’assurer, à la fin de 2011, une couverture d’au moins 95 % de la population métropolitaine, tout en garantissant un minimum de 92 % de couverture dans chaque département. Le CSA a en effet voulu éviter l’apparition d’un nouvelle fracture numérique entre les territoires. La TNT connaît un réel engouement en métropole : actuellement près de 30 % des foyers, (soit 18 millions de téléspectateurs) se sont, d’ores et déjà, dotés d’un adaptateur pour accéder à ses programmes. Les choses vont vite, très vite, comme en témoigne la progression régulière de l’audience des nouvelles chaînes gratuites de la TNT. En outre, l’offre de la TNT sera complétée, dès septembre 2008, par 3 chaînes en haute définition (TF1, France 2 et M6). Enfin, la télévision mobile personnelle, c’est à dire la télévision de poche, la télévision nomade, sera proposée aux téléspectateurs métropolitains en 2009. Son introduction dans les collectivités ultra-marines est également prévue par la loi du 5 mars 2007 sur la télévision du futur.

Vous comparez le passage à la TNT à l’arrivée de la télé couleur. Quels sont ses avantages et quels seront-ils dans le cas particulier du paysage audiovisuel réunionnais ?
“L’avènement de la technologie numérique représente une véritable révolution culturelle. La télévision numérique, c’est une offre gratuite, élargie à 18 chaînes. C’est une offre diversifiée au service des téléspectateurs avec l’arrivée de chaînes d’information continue (i télé, BFM TV….), d’une chaîne citoyenne (la chaîne parlementaire-LCP), d’ARTE, de chaînes mini-généralistes ou musicales (W9, Direct 8 , TMC, NT1, NRJ 12, Virgin 17…), d’une chaîne pour les enfants (Gulli)… Pour les téléspectateurs, la télévison numérique, c’est un gage de diversité des contenus. C’est aussi une image de meilleure qualité et c’est l’anti-chambre de la haute définition. La télévision numérique, c’est, enfin, une nouvelle chance pour les télévisions locales.”

Justement, vous avez mené récemment une mission similaire en Guadeloupe et en Martinique. Quel a été l’accueil des acteurs locaux ? Les États généraux de la télévision numérique que j’ai animés en Guadeloupe puis en Martinique, avec tous les acteurs concernés, ont donné lieu à des échanges francs, sereins et constructifs. Ces rencontres ont été l’occasion pour les chaînes privées locales d’exprimer leurs craintes. La crainte, tout d’abord, d’une augmentation de leurs coûts d’exploitation. La crainte, ensuite, d’une “concurrence en direct” avec l’arrivée, via la TNT, de TF1 et M6 dont certains programmes constituent le fond de grille des chaînes locales. Il nous appartient de réfléchir ensemble aux voies et moyens d’une conciliation entre les aspirations des téléspectateurs, qui veulent une offre élargie, et les intérêts des chaînes locales, qui peuvent mettre à profit ce saut technologique. En tout état de cause, il reviendra aux collectivités locales de donner leur avis sur l’opportunité de reproduire, à l’identique, le schéma retenu pour la métropole ou de l’adapter aux paysages audiovisuels ultramarins

Sy.A./Clicanoo.com
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

Serge973 | Mercredi 19 Mars 2008 à 02:11
T.N.T.... ICI AUSSI .....
l'economie des chaines locales ne doit pas surtout pas prendre en otage la pluralitee des medias de notre republique que
toutes ces nouvelles technologies permettent desormais de respecter au mieux. c'est pourquoi les citoyens des DOMS souhaitent fortement une veritable TNT complete c'est a dire aussi bien Nationale que Locale afin que tous le monde puisse y trouver son compte et que personne ne soit oublier. Par contre il n'est pas INTERDIT aux COLLECTIVITEES LOCALES
D'AIDER LES CHAINES LOCALES qui acceptent d'etre gratuitement sur la TNT. mais il est CAPITAL POUR TOUS que cette TNT des DOMS respecte toute la pluralite et la diversite de notre republique. N'oublions pas cette devise TRES IMPORTANTE:
le commerce quel qu'il soit appelle toujours le commerce...et la pluralite aussi appelle toujours la pluralite voila
pourquoi absolument personne ne doit rien craindre de cette TNT si cette republique francaise est ICI AUSSI entierement respectee !!!
Alors signons plus que jamais la petition pour une veritable TNT dans les doms
tous les liens sont sur notre site TNT973.fr :
http://www.tnt973.fr/
le site web de la TNT Guyanaise qui vient
de battre la Martinique dans la signature de cette petition pour toutes nos grandes
chaines nationales en integralite numerique ici aussi dans les DOMS. Continuez plus que jamais
et grand merci de vos signatures...

Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution