Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 31 Mars 2008 à 00:00

Sidaction: plusieurs millions d'euros de dons malgré "un contexte difficile"

L'édition 2008 du Sidaction, qui mobilise depuis vendredi et jusqu'à dimanche soir plusieurs chaînes de télévision et de radio, avait collecté 4,35 millions d'euros dimanche en fin d'après-midi.

"Dans un contexte difficile, avec des Français inquiets de leur pouvoir d'achat, la générosité est pour l'instant au rendez-vous. Cela nous rassure et cela nous touche", a déclaré à l'AFP le directeur général de l'organisation, Bertrand Audouin. "C'est légèrement au-dessus de la somme récoltée l'an dernier au même moment".

En 2007, le Sidaction avait récolté 5,5 millions d'euros sur le week-end et près de 6 millions d'euros au total, les lignes téléphoniques restant ouvertes plusieurs jours après la fin du Sidaction. Les fonds récoltés sont affectés pour moitié à la recherche et pour l'autre à la prévention et à l'aide au malade. Affiché sur les écrans des différents partenaires de la télévision et répété au micro des radios, le numéro d'appel pour les dons est le 110. Il restera ouvert jusqu'au 11 avril. On peut aussi envoyer un SMS comportant le mot "DON" au 33 000 ou faire un don par carte bancaire sur le site internet du Sidaction, www.sidaction.org.




Par ailleurs, plus de 350 animations d'information, de sensibilisation et de collecte se sont déroulées ce week-end dans une centaine de villes. "Avec l'argent récolté, nous soutenons quelque 120 associations locales et une centaine de programmes de recherche. Le Sidaction est l'occasion de faire connaître au grand public ces associations locales", explique M. Audouin. Il s'agit "de faire prendre conscience aux gens que l'épidémie de sida est présente partout en France, pas seulement dans les grandes villes, mais qu'il existe des réponses un peu partout".

Bertrand Audouin a noté un renforcement de la mobilisation autour du sida, après une période de creux au début des années 2000. L'arrivée des trithérapies avait alors donné l'impression que le sida n'était plus une maladie mortelle. Or "c'est faux. Les traitements permettent de vivre mieux et d'allonger la vie mais ils ne permettent pas de guérir. Et on meurt souvent de maladies associées au sida, telles que le cancer de la peau, du cerveau, des maladies neurologiques ou cardio-vasculaires...", explique le directeur général de l'association.

Le nombre des contaminations a par ailleurs augmenté depuis 2004 par rapport au début des années 2000. On est passé de 4.500 à l'époque à 7.000 en 2004 et 6.300 comptabilisées en 2007. Ce qui veut dire qu'en prenant en compte les gens qui ne se sont pas faits testés, "on a eu au minimum 7.000 contaminations en 2007", selon Bertrand Audouin. Dans le monde, plus de 33 millions de personnes étaient séropositives ou malades du sida en 2007, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution