Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 4 Avril 2008 à 00:00

La Commission parlementaire veut basculement analogique/numérique "d'un coup"

La commission parlementaire sur le dividende numérique, qui réfléchit à l'usage des fréquences hertziennes libérées par le passage de l'analogique au numérique prévue fin 2011, se prononce pour le basculement "en une seule fois" d'un mode de diffusion à l'autre, plutôt que par zones géographiques successives.

"Notre préconisation est de faire les opérations d'arrêt (de l'analogique) et de basculement (vers le numérique) en une seule fois", a précisé le président de la commission, le sénateur Bruno Retailleau (NI, Vendée), à l'occasion d'une présentation à la presse jeudi du rapport d'étape de la commission. Selon le sénateur, si le basculement se fait progressivement, il faudra prévoir des fréquences transitoires pour les téléspectateurs qui ne disposent plus que du numérique, en attendant que schéma définitif de répartition des fréquences UHF soit arrêté. Il y aurait ainsi, selon lui, une "double manipulation" et "on ajouterait de la complexité à quelque chose qui n'est déjà pas simple".

En revanche, la commission estime souhaitable que des "opérations-pilotes expérimentales d'extinction et de migration soient conduites dans les meilleurs délais, dès 2009", afin d'enclencher et de valider le processus de migration. Enfin, la commission recommande d'engager, le plus en amont possible des opérations de migration, "un effort massif de communication vers les téléspectateurs" ainsi que la mise en oeuvre de "dispositifs ciblés d'accompagnement social et pratique", en particulier vers les téléspectateurs les plus âgés ou les moins bien préparés aux mutations technologiques.

La commission s'est montrée par ailleurs optimiste sur le nombre de fréquences qui pourront être récupérées après le passage de l'analogique au numérique. Selon le député socialiste Christian Paul, président délégué de la commission, "l'ambition de satisfaire la majeure partie des besoins des télécoms et de l'audiovisuel dans la bande UHF n'est pas hors de portée". L'audiovisuel réclame en effet des fréquences pour de nouvelles chaînes de la télévision numérique terrestre (TNT), notamment payantes, pour des chaînes en haute définition (HD), pour la future radio numérique terrestre (RNT) et pour la télévision mobile personnelle (TMP).

De leur côté, les opérateurs de télécommunications ont besoin de fréquences pour généraliser l'accès de la population au haut débit ou au très haut débit, ainsi que l'usage de l'internet sur les téléphones mobiles. Enfin, la commission a lancé une consultation publique via Internet (www.dividendenumerique.fr) et commandé deux études. Le rapport définitif de la commission sera remis au remis au Premier ministre François Fillon "fin juin-début juillet au plus tard".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution