Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 10 Février 2001 à 00:00

Les nouveaux supports au coeur du MILIA 2001

Du PC à la télévision interactive, en passant par internet, le téléphone mobile et les appareils nomades: le MILIA, marché international des contenus interactifs, qui s'ouvre samedi à Cannes, consacre les nouveaux réseaux de diffusion.

Plus de 7.000 professionnels, éditeurs de jeux vidéo, développeurs, sociétés de télévision interactive, venus d'une cinquantaine de pays, et 800 entreprises exposantes, sont attendus sur la Croisette, pour cette huitième édition dédiée aux contenus multi-plateformes, destinés au grand public. Les Français, Britanniques, Américains et Italiens formeront le gros du bataillon, mais de nouveaux pays feront pour la première fois le voyage à Cannes, comme l'Algérie, Chypre, l'Iran, le Maroc et le Pakistan.

Si le jeu sur console ou en réseau continue de se tailler la part du lion, avec notamment Sony, Infogrames, Ubi-Soft, Kalisto, Cryo et Vivendi Universal, "l'accent est mis cette année sur les réseaux large bande, la télévision interactive et les médias mobiles et sans fil", a souligné la directrice du MILIA, Laurine Garaude, dans un entretien avec l'AFP. Samedi et dimanche, se succéderont à la tribune, pour une vingtaine de conférences, plusieurs personnalités, dont Jean-Marie Messier, PDG de Vivendi Universal. Le groupe, réuni sous sa nouvelle bannière, présentera par ailleurs au Milia son nouveau portail "education.com".

John Riccitiello, président d'Electronic Arts, premier éditeur mondial des jeux vidéo ou encore le président de Bertelsmann E-commerce, Andreas Schmidt, interviendront également au cours de ces deux jours. Face aux mastodontes de l'industrie du multimédia, le MILIA donne cette année leur chance aux start-up spécialisées dans les contenus interactifs. Dix jeunes "pousses" européennes, à la recherche de partenaires, "auront cinq minutes samedi pour présenter leur société" et convaincre les professionnels, a expliqué Laurine Garaude.

Si le MILIA entend rester une vitrine des nouveaux talents (avec un coin pour les développeurs), cette manifestation fait surtout la part belle au business, le marché proprement dit ouvrant ses portes lundi. Pour la première fois, Lionel Jospin, accompagné de la ministre de la culture, Catherine Tasca, inaugurera le salon lundi après-midi avant de remettre leurs diplômes aux 15 gagnants du concours des jeunes créateurs. "C'est un formidable tremplin pour les étudiants qui veulent s'introduire dans l'industrie", souligne Laurine Garaude. "D'autre part pour les professionnels, c'est un vivier de talents et un foyer d'inspiration de nouvelles idées, encore non bridées par le commercial".

Pour soutenir la créativité et dénicher les jeunes talents, le MILIA organise également mardi le festival "Net Zapping", panorama d'une quinzaine de designer-développeurs du monde entier, qui vont présenter au public en trois minutes, lors d'un show, "leurs meilleurs créations".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution