Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 18 Avril 2008 à 00:00

France Télévisions: "une belle et très bonne année 2007"

France Télévisions a réalisé un résultat net de 22,2 millions d'euros en 2007 "en nette progression par rapport au budget initial", a annoncé jeudi le Président du groupe Patrick de Carolis se félicitant de cette "belle et très bonne année 2007".

Lors d'une conférence de presse à l'issue du conseil d'administration du groupe, M. de Carolis a également indiqué que France Télévisions avait consacré 353 millions d'euros à la création française en 2007 alors que l'objectif était de 352 millions d'euros. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros (+2,6% sur 2006), le résultat net part du groupe s'élèvant à 22,2 millions en hausse de 70% par rapport à 2006.

La redevance audiovisuelle a constitué les 2/3 des ressources (1,879 milliard euros). Elle a été consacrée dans son intégralité aux grilles de programmes dont le coût a atteint 1,853 milliard d'euros. Les recettes publicitaires ont représenté 788 millions d'euros en 2007. "Dans une période de stagnation de la publicité, les résultats sont particulièrement remarquables et témoignent des efforts de gestion réalisés", a encore dit M. de Carolis.

A propos de la Commission Copé sur la nouvelle télévision publique, Patrick de Carolis s'est dit "extrêmement satisfait des premières préconisations qui en émanent". Selon M. de Carolis, une lettre des ministères de tutelle, adressée à l'occasion du ca, confirme le chiffre de 150 millions d'euros représentant le manque à gagner sur les recettes publicitaires du groupe pour 2008. Ces 150 millions d'euros feront l'objet "d'une dotation en capital" avec versement "dans les meilleurs délais", a-t-il précisé.

Concernant la régie publicitaire qui compte 317 employés, "on ne sait pas aujourd'hui combien de personnes seront contraintes de partir. On fera tout pour qu'il y ait le minimum de personnes qui partent", a-t-il dit. Sur d'éventuels reports de projets après l'annonce de la suppression de la publicité, M. de Carolis a affirmé qu'"aucun projet d'envergure n'avait été retardé", mais que des "investissements technologiques" avaient été "différés en priorité".

Interrogé sur l'audiovisuel extérieur, il a rappelé que le groupe était engagé dans France 24 à hauteur de 50%. "Il est fort probable que cette part diminue, voire n'existe pas. (...) Rien n'est arrêté pour l'instant".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution