Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 11 Mai 2008 à 00:00

Euro-2008 - TF1 et M6 font la course aux écrans publicitaires

A quelques semaines de l'Euro 2008, TF1 et M6, diffuseurs de l'événement, misent sur des ressources publicitaires conséquentes.

Mais si les annonceurs ont pris d'assaut les espaces pub des matchs des Bleus, ils demeurent encore prudents pour le reste. Les deux groupes ont dépensé chacun 50 millions d'euros pour s'offrir les droits de diffusion. D'après des estimations de Zenith Optimedia, les recettes nettes calculées sur les matchs, en fonction du parcours de l'équipe de France et du taux de remplissage des écrans publicitaires, seraient de 30 à 40 millions d'euros pour TF1 et de 18 à 24 millions d'euros pour M6.

Selon Philippe Nouchi, directeur des études audiovisuelles de Zenith Optimedia (société qui conseille les annonceurs sur leurs achats en espaces publicitaires), TF1 et M6 "ont tarifé un peu cher leurs écrans" des matchs sans la France. Question tarif, justement, le coût du spot de 30 secondes varie en fonction de l'affiche et de l'heure de diffusion. Exemple: pour le premier match des Bleus disputé contre la Roumanie sur M6 à 18h00, le spot est à 110.000 euros.

Pour France-Pays Bas sur TF1 à 20h45, il est à 150.000 euros. Globalement, le spot de pub se négocie entre 55.000 et 87.000 euros pour les matchs où ne figure pas la France. Quant à la finale, les annonceurs devront débourser jusqu'à 250.000 euros si les Bleus sont présents et 120.000 dans le cas contraire. "Pour l'instant, à part les matchs de la France qui ont été pris d'assaut, les annonceurs sont plutôt prudents sur les autres rencontres. Peut-être la mayonnaise n'est-elle pas encore montée", constate Philippe Nouchi.

Mêmes annonceurs que pour le Mondial 2006 La perspective des JO de Pékin aurait-elle une incidence sur le choix des annonceurs ? Pour M. Nouchi, les annonceurs qui privilégient les J0 ont "une stratégie monde" et ne visent pas les consommateurs français. "En plein mois d'août et avec le décalage horaire entre la France et la Chine, les audiences ne devraient pas être phénoménales", prédit-il.

Pour cet Euro 2008, les annonceurs sont les mêmes que lors du Mondial 2006. Par type de produits: constructeurs automobiles, opérateurs de téléphonie, équipementiers, soins et hygiène. Du côté des chaînes, l'optimisme est de mise. "Ca se présente très bien. Nous sommes satisfaits du remplissage publicitaire", assure Stéphane Devergies, directeur du pôle sport à TF1 Publicité. Et de rappeler qu'en 2004, malgré l'élimination des Bleus en quarts de finale, l'Euro avait réuni en moyenne 10,2 millions de téléspectateurs par match.

Le directeur marketing de M6 Publicité, Ronan de Fressenel se félicite de "la bonne répartition" des rencontres entre les chaînes, chacune diffusant la moitié des matchs. Si les deux chaînes sont en compétition par écrans publicitaires interposés, "il y a fort à parier qu'on se retrouve avec les mêmes annonceurs", relève-t-il. "C'est une compétition où il faut expliquer aux annonceurs qu'il y a d'autres éléments que les matchs", souligne Ronan de Fressenel.

Le magazine présenté par Estelle Denis rebaptisé pour l'occasion "100% Euro" "dont la tonalité est très M6 avait très bien marché pour la Coupe du monde 2006", fait-il valoir.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution