Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 21 Mai 2008 à 00:00

La NHK met les bouchées doubles sur la TV en ultra haute-définition

Le groupe audiovisuel public japonais NHK, fer de lance mondial des innovations technologiques liées à la diffusion TV et radio, a présenté le fruit des derniers travaux de ses quelque 240 chercheurs, mettant particulièrement l'accent sur la télévision en ultra-haute-définition.

"A peine la TV en couleur était-elle dans les foyers que nous menions déjà des investigations sur la haute-définition", a rappelé mardi le directeur du centre de recherches de la NHK, Kenkichi Tanioka. "Aujourd'hui, la haute-définition (HD) étant devenue une réalité au Japon, nous travaillons pour que la TV du futur, la Super Hi-vision (aussi appelée TV en ultra-haute-définition), entre dans les salons", a-t-il poursuivi.

La NHK planche depuis plusieurs années sur toute la chaîne de traitement d'un signal de TV Super Hi-vision dont les images sont constituées chacune de 33 millions de points (ou pixels), contre seulement 2 millions en actuelle haute-définition. Le son associé est pour sa part restitué sur 22 canaux audio, contre six en TV HD.

Outre les prototypes de caméra et projecteur Super Hi-vision déjà montrés précédemment, la NHK a dévoilé mardi les derniers composants et technologies afférents, dont un prototype de capteur tri-CCD (type CMOS) doté d'une résolution de 33 millions de pixels pour chaque couleur vidéo primaire (rouge, vert, bleu).

Elle a aussi présenté une technique de compression d'images Super Hi-vision, indispensable dans la perspective d'une diffusion hertzienne pour réduire le volume de données à transmettre, ainsi que les dernières scènes tournées dans ce mode, étonnamment proche de la réalité, sur l'île septentrionale de Hokkaido. Comme il n'existe pas encore d'écran de télévision capable de reproduire les 33 millions de pixels d'un signal Super Hi-vision, la NHK montre ses prouesses techniques dans une salle spéciale équipée d'un projecteur et d'un écran géant au sein de son centre de recherches à Tokyo.

Elle teste également un "home-cinéma Super Hi-vision" avec 22 enceintes. Pour atteindre les 33 millions de pixels de l'image, les chercheurs ont combiné quatre prototypes d'écrans de TV à même de restituer chacun un quart de l'image totale, soit plus huit millions de pixels par écran, ce qui est déjà quatre fois plus que les actuels téléviseurs en haute-définition. Une petite partie des recherches (sur la compression et la transmission par satellite) sont réalisées en collaboration avec des ingénieurs des groupes audiovisuels publics britannique BBC et italien RAI.

La NHK, qui ouvrira les portes de ses laboratoires au grand public durant quatre jours en fin de semaine, travaille également sur de très nombreuses autres technologies, dont les écrans souples, les systèmes de sous-titrage en temps réel, les services de vidéo à la demande, les programmes interactifs ou encore la télévision en relief.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution