Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 26 Mai 2008 à 00:00

Lancement de la deuxième vague de licences audiovisuelles au Maroc

La course pour la deuxième génération des licences audiovisuelles est désormais ouverte.

Centralisées par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), les candidatures ont de nouveau atteint un nombre record. Valeur aujourd'hui, quelque 11 projets de chaînes de télévision et pas moins de 52 projets de radios ont d'ores et déjà été déposés. Naturellement, c'est sur le terrain des chaînes télévisées que les plus grosses pointures se livrent une grande bataille. C'est notamment le cas pour Aziz Akhannouch, actuel ministre de l'Agriculture, mais aussi et surtout magnat des hydrocarbures, notamment à travers Afriquia.

Celui qui est également à la tête de la région du Souss-Massa entend lancer une chaîne de télévision à couverture nationale, mais qui se veut de proximité. Le projet serait mené par la figure montante de la communication au Maroc, Karim Bennani, à la tête de plusieurs sociétés de communication et de conseil. Patron d'une petite PME, Star Com, il y a cinq ans, le personnage a fait du chemin depuis pour se hisser au top 5 des agences de communication qui comptent au Maroc.

«Le virage a eu lieu quand Karim Bennani a attiré autour de lui les filiales des agences multinationales et les budgets qui vont avec. Actuellement, c'est sur le terrain des marchés publics qu 'il s 'active, et cela lui réussit», dit cette source proche de notre jeune «fils de pub». Autre candidature de taille, celle du groupe Othmane Benjelloun (BMCE Bank entre autres), qui a également déposé une demande de licence pour une télévision généraliste à couverture nationale, avec à terme, des ambitions régionales, notamment en Afrique. Ceci, à travers AT Com, dirigée par Moncef Belkhayate, un autre «jeune talent» de la nouvelle génération de managers et ex numéro 2 de Méditel.

La création au sein d'AT Com d'une société dédiée aux médias, Media Financière Com, s'inscrit dans l'ambition du groupe de développer tout un pôle dans ce secteur. Une ambition que nourrit également le groupe Kamal Lahlou. Après la presse écrite (la Gazette du Maroc, Challenge...) et la radio (Casa FM entre autres), le groupe Lahlou est également entré en lice pour une chaîne de télévision, généraliste et hertzienne. L'information n'est pas encore officielle, mais la rumeur va bon train concernant la volonté d'un certain Fouad Ali El Himrna d'être également de la partie.

Celui-ci serait fortement intéressé. Dans une interview accordée a la Gazette du Maroc l'ami du roi et député des Rhamna n'a pas caché. Les ambitions de son mouvement pour tous les démocrates de se doter de canaux de communication, «et pourquoi pas d'un groupe de presse», a-t-il affirmé. Un autre proche du Palais se lance dans la course, mais sur le registre des radios, cette fois. Il s'agit de Mohamed Mounir Majidi, secrétaire particulier du roi et candidat déçu lors de l'attribution des premières licences de radio. Le patron de FC Com retente donc sa chance en déposant une demande-relance pour un projet de radio privée.

Autre malheureux candidat ayant décidé de revenir à la charge, Mohamed Belghiti, patron de Cinémapresse, qui a aussi mis à jour sa demande. Toujours au registre des radios, on notera la volonté exprimée par plusieurs stations existantes de passer à la vitesse supérieure en matière de couverture territoriale. Hit Radio, Radio Atlantic, Aswat ont notamment déposé des demandes d'extension de leurs bassins d'émission pour pouvoir diffuser à l'échelle nationale. La Radio marrakchie de Abderrahman Adaoui, ancien présentateur vedette à la TVM, passé par la suite à la chaîne émiratie d'Abu Dhabi, voit également grand en déposant une demande pour couvrir les bassins d'Oujda, Fès et Tanger.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution