Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 26 Février 2001 à 00:00

La diffusion télévisée des courses de F1 fait des vagues

Patrick Faure, président de Renault Sport, s'est dit hostile à la diffusion du championnat du monde de Formule 1 sur des chaînes payantes et n'a pas écarté la possibilité de la création d'une compétition parallèle.

"Les constructeurs ne peuvent pas se désintéresser de la gestion de la Formule 1 dans laquelle ils investissent tous des sommes considérables", a-t-il indiqué dans un entretien publié jeudi par le journal économique "La Tribune". "Ils veulent tous être directement associés à son contrôle économique, assure-t-il. Nous voulons tous pérenniser la F1 qui ne s'est jamais aussi bien portée. Mais une chose est sûre: il est hors de question pour nous de participer à un championnat diffusé sur des chaînes payantes".

Les constructeurs automobiles allemands ont déjà menacé de créer une compétition parallèle au championnat du monde de Formule 1, après l'entrée du groupe Kirch dans la société SLEC (Slavica Ecclestone Corporation) de Bernie Ecclestone, qui gère les droits commerciaux de la Formule 1.

L'association européenne des constructeurs, regroupant DaimlerChrysler, BMW, Renault, Ford et Fiat, craint en effet que la retransmission des courses de F1 ne se fasse plus à partir de 2004 que sur une chaîne de télévision payante du magnat des médias Leo Kirch. Ce dernier vient d'acquérir un droit de regard dans la holding SLEC en scellant une alliance avec le gestionnaire allemand de droits audiovisuels EM.TV, qui détient 50% de la SLEC et devrait en acquérir 75% grâce à Kirch.

Les cinq constructeurs auraient déjà demandé à Ecclestone, le patron de la Formule 1 qui gardera 25% de la SLEC, de s'occuper de l'organisation de cette compétition parallèle si elle voit le jour.

"Pour les constructeurs et les sponsors, il est impensable que les courses soient diffusées sur des chaînes payantes, a déclaré le président de Renault Sport. Cela est contraire à notre intérêt qui est de maximiser notre notoriété et les recettes de sponsoring. Toutefois rien n'empêche le groupe Kirch d'être associé à l'organisation de la F1".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution