Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 24 Juin 2008 à 00:00

Le marché du documentaire de La Rochelle se penche sur "la révolution verte"

La "révolution verte", liée à la prise de conscience des problèmes écologiques et que les chaînes télévisées cherchent à décliner sous toutes les formes, sera au centre des débats du 19e marché du film documentaire Sunny Side Of The Doc, à La Rochelle du 24 au 27 juin.

Depuis les succès internationaux de films tels "Une vérité qui dérange" d'Al Gore, et l'émergence de la question écologique des Etats-Unis jusqu'en Chine, de nombreuses chaînes de télévision se sont lancées dans la course verte ("Green Programming"). Pour atteindre leur but en évitant le phénomène de saturation de l'audience, face à une thématique pouvant vite devenir "répétitive et désespérante", elles mêlent fictions documentées, docus classiques, formats jeunesse ou projets interactifs. C'est ce foisonnement des formes qui sera au coeur des réflexions.

L'édition 2008 mettra aussi à l'honneur la question des représentations du réel, la frontière entre documentaire et fiction disparaissant peu à peu au profit du "docu-fiction" ou du "docu-drama". Les professionnels aborderont également l'avenir des télévisions publiques, en étudiant les cas français, brésilien, anglais et américain. Placé sous la présidence de la navigatrice Isabelle Autissier, le festival "Grand écran documentaire" mettra en compétition treize films internationaux qui se disputeront le Grand prix Sunny Side Of The Doc, doté par Panavision, le prix du meilleur film "Green", doté par Apple, et le prix XDC-Télérama, avec à la clé une aide à la sortie en salles et à la promotion du film récompensé.

Cinq autres films seront présentés hors compétition, dont une projection en 3D unique en son genre sur l'histoire, l'évolution et l'extinction des dinosaures. "En temps de crise, car crise il y a bien, le réflexe initial est le repli sur soi. Les programmes sont, partout dans le monde, davantage +domestiques+", regrette le commissaire général, Yves Jeanneau. Malgré cet environnement peu favorable, il entend cependant poursuivre une politique d'ouverture "aux nouveaux territoires, aux nouvelles écritures, aux fictions du réel et aux dessins animés documentaires".

Outre l'espace d'exposition réservé aux stands, le marché offre un auditorium de 800 places, des salles avec des écrans haute définition, une vidéothèque numérique, des conférences et ateliers. Sunny Side Of The Doc attend 1.600 producteurs et distributeurs internationaux. Doté d'un budget de 1,5 million d'euros, le Sunny Side Of The Doc a noué des partenariats notamment avec le Centre national de la cinématographie (CNC), le ministère de la Culture, Arte, le groupe France Télévisions et de nombreuses chaînes étrangères.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution