Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 1 Juillet 2008 à 00:00

Audiovisuel: Sarkozy ne veut pas voir le service public comme une "secte"

Le président Nicolas Sarkozy donnera à l'audiovisuel public les moyens de se développer et ne veut pas regarder "le service public comme une petite secte appartenant à quelques micro-organisations", a-t-il assuré lundi sur France 3.

"Je ne vous laisserai pas tomber, je vous donnerai les moyens de vous développer, mais je ne regarderai pas le service public comme une petite secte qui appartient à quelques micro-organisations, qui descendent de temps en temps dans la rue", a-t-il dit. "Le service public fonctionne avec l'argent du contribuable, et le contribuable et téléspectateur est en droit de donner son avis", a ajouté le président de la République. "Sur ce sujet comme sur les autres, je serai jugé au résultat et je ne doute pas que les résultats seront là".

Défendant son projet de suppression de la publicité sur les antennes publiques, il a indiqué qu'il fallait "un vrai débat sur les missions de service public". Ces dernières "ne sont pas faites simplement parce qu'on diffuse la messe le dimanche matin, un quart d'heure pour les bouddhistes, 20 minutes pour les musulmans et une émission pour les juifs de France", selon M. Sarkozy. "Moi quand j'étais enfant --c'est quand même pas le Moyen-Age--, il y avait deux puis trois chaînes. On voyait du théâtre toutes les semaines, on voyait des concerts toutes les semaines, on avait Apostrophe...", a déclaré le chef de l'Etat.

Il a rappelé que les grandes chaînes de service public à l'étranger, telles que la britannique BBC ou l'allemande ZDF n'avaient pas de publicité. Les Britanniques payent une redevance de 182 euros par an et les Allemands de 204 euros, soit un niveau nettement supérieur à celui observé en France (116 euros). Quant à la nomination du patron de France Télévisions qui sera désormais décidée par le président de la République, il a estimé qu'avec le système actuel, on était "dans l'hypocrisie la plus totale".

Le PDG de France Télévisions est actuellement élu par le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Le président de la République a annoncé la semaine dernière que la publicité serait supprimée sur les chaînes de France Télévisions après 20H00 dès le 1er janvier 2009, avant de disparaître complètement fin 2011. Le manque à gagner des recettes publicitaires sera notamment compensé par une taxe sur les opérateurs de téléphonie mobile et d'internet.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution