Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 2 Juillet 2008 à 00:00

NTDTV, seule télévision chinoise libre, soudainement interrompue en Chine

Sept semaines avant l’ouverture des Jeux olympiques de Pékin, des millions de foyers en Chine ne parviennent plus à capter les signaux satellite du plus grand réseau télévision indépendant en langue chinoise.

Mardi 17 juin vers 0h30, la diffusion par satellite de New Tang Dynasty Television (NTDTV) en Asie a été interrompue de manière soudaine après plus de quatre ans de diffusion. D’après Eutelsat Communications, le satellite W5 a rencontré une anomalie au niveau d’un sous-système du générateur. L’opérateur de satellite européen basé à Paris a donc «réduit le nombre de ses transpondeurs opérationnels sur le satellite» en collaboration avec le fabriquant du satellite, Thales Alenia Space.

Deux semaines après, NTDTV ne peut toujours pas être captée en Asie et les causes de l’anomalie ne sont toujours pas connues, ce qui alimente toutes les rumeurs dans les communautés chinoises : Pourquoi le service de NTDTV a-t-il été coupé ? Dans une période ou le blocus des médias est à son sommet en Chine, s’agit-il bien d’un problème technique ou celui-ci n’est-il que la raison affichée? «Ceci est une affaire urgente et de la plus haute importance pour NTDTV et pour nos téléspectateurs qui se reposent sur nous pour avoir accès à des informations non censurées sur l’actualité de Chine continentale», déclare Zhong Lee, président de NTDTV, qui ne dissimule pas son inquiétude.

À NOUVEAU DES PRESSIONS DES AUTORITÉS CHINOISES?

Le contexte actuel de tension extrême à l’approche des Jeux olympiques laisse en effet penser que des pressions des autorités chinoises pourraient ne pas être étrangères à la situation, d’autant que celle-ci avait eu un précédent comparable en 2005. Pour comprendre la tension des autorités chinoises, il faut constater qu’avec NTDTV, pour la première fois depuis plus de 60 ans une télévision indépendante de langue chinoise diffuse ses programmes à destination de dizaines de milliers de foyers équipés de paraboles en Chine.
Dès 2004, les autorités chinoises ont donc exercé des pressions sur Eutelsat, l’opérateur français du satellite W5, lui ordonnant de «mettre fin à cette diffusion immédiatement». Après de longs mois d’hésitation et face à la mobilisation de parlementaires et d’associations, Eutelsat a choisi de continuer la diffusion de NTDTV.

ANTÉCÉDENTS AVEC D’AUTRES OPÉRATEURS SATELLITE

Avant Eutelsat, d’autres opérateurs satellite avaient reçu les amabilités du régime communiste chinois. En juillet 2003 par exemple, alors que NTDTV émettait depuis trois jours à peine en Chine et en Asie de l’Est par New Skies Satellite, l’opérateur a été menacé de subir d’importantes pertes commerciales s’il n’interrompait pas le signal de NTDTV. Ce qu’il a fait. Dans une industrie du satellite marquée par une surcapacité substantielle et une compétition féroce, les autorités chinoises sont en position de force pour intimider les opérateurs. PanAmSat – l’un des opérateurs satellites de la télévision chinoise officielle CCTV – a ainsi également refusé tout accord de partenariat avec NTDTV du fait des pressions de Pékin.

INQUIÉTUDE EN CHINE

NTDTV dit recevoir déjà de nombreux messages de téléspectateurs en Chine, inquiets de l’interruption de la diffusion: «Je suis agriculteur et j’ai économisé mon argent pour acheter une antenne parabolique. J’en fais profi ter d’autres personnes au village, nous regardons NTD secrètement pour avoir accès à des informations plus fi ables qu’ici mais je viens d’apprendre, qu’elle pourrait ne plus émettre. Est-ce cette même Europe qui prétend protéger la liberté d’expression?», cite la chaîne comme exemple de message reçu. Et Zhong Lee, président de NTDTV, de conclure en ces termes: «Il faut mettre fin au préjudice que cette interruption cause à NTDTV et à nos téléspectateurs. Nous n’épargnerons aucun effort pour obtenir un compte rendu exhaustif de la situation et restaurer la diffusion de NTDTV par satellite en Asie le plus vite possible.»

Écrit par Rémi Bleibtreu, La Grande Époque .
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution