Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 11 Juillet 2008 à 00:00

Parabole Réunion et Canal Sat Réunion négocient

Après la fusion en France de TPS et CanalSat, l’union des deux géants de la télévision câblée dans l’océan Indien devient évidente.

Pour le moment, les discussions sont en cours… et devraient être bouclées d’ici septembre; reste à savoir si l’abonné sera le vrai gagnant... Les ennemis d’hier sont en passe de devenir les partenaires de demain. Pour contrer la concurrence, Parabole Réunion et MC Vision, qui commercialise Canal Satellite projettent de s’unir. Parabole Maurice et CanalSat Maurice devraient suivre le pas. Pour le moment, la grande discrétion est observée autour de ce dossier, même si les responsables des deux compagnies à La Réunion ont eu à sortir de leur silence pour confirmer la nouvelle à la mi-juin.

À travers un communiqué commun, ils ont indiqué : «Canal Réunion et Parabole Réunion confirment qu’elles étudient actuellement les conditions d’un éventuel rapprochement de leurs activités de télévision payante sur la zone océan Indien.» Deux semaines plus tard, les négociations entre les deux parties vont bon train. Les deux groupes discutent des modalités de l’accord. Le sujet suscite cependant pas mal de questions. Que se passera-t-il avec les abonnés des deux bouquets par exemple ? La réflexion chez les deux prestataires concerne également le contenu commun qui sera offert aux clients de la nouvelle entité. «Ils devraient avoir le meilleur des deux bouquets, et cela a priori sans payer davantage. Pour l’abonné, ce sera donc tout bénef», confie un proche du dossier.

*Tout comme ce qui s’est passé en France, avec la fusion entre TPS, dont les chaînes sont commercialisées par Parabole dans l’océan Indien, et CanalSat. Depuis mars 2007, les abonnés TPS ont eu droit à une nouvelle offre cinéma et ont également accès à Canal+, entre autres. Quant aux clients CanalSat, ils ont accès aux chaînes cinéma de TPS et à 12 nouvelles chaînes. À Maurice comme à La Réunion, le fait que les deux opérateurs diffusent beaucoup de chaînes en double (RTL9, TF1, M6, TF6, Teva, Eurosport, les Cinecinema, etc.), cela limitait l’arrivée de nouvelles chaînes.

Cette mise en commun des ressources libérera du coup de la place sur le seul satellite (Eutelsat W2) qui arrose la région. L’abonné pourra donc aspirer à avoir d’autres chaînes en remplacement des doublons mais aussi plus de chaînes en haute définition qui sont tout aussi limitées à cause du manque de place. Ce rapprochement permettra aussi de mettre fin à la forte rivalité qui existe entre les deux groupes depuis leur création en 1999. Une animosité qui a d’ailleurs mené les deux parties au tribunal.

Le 18 septembre 2007, le groupe Canal+ a été condamné à céder l’exclusivité des chaînes Ciné Premier, Ciné Famiz, Ciné Frisson et Planète à Parabole Réunion.
Dans un souci d’éviter les doublons, Canal+ avait éliminé les chaînes de cinéma TPS et proposé à Parabole Réunion cinq nouvelles chaînes cinéma : Ciné Premier, Ciné Famiz, Ciné Frisson et Planète. Or ces cinq chaînes sont également présentes sur le bouquet de Canal Satellite.

Du coup, Parabole Réunion se retrouve sans exclusivité et décide par conséquent de traîner Canal Satellite devant le Tribunal de grande instance de Paris (TGI). Après avoir reconnu la légitimité des faits, le 18 septembre dernier, le TGI a condamné Canal Satellite à stopper la diffusion des cinq chaînes avant le 25 octobre 2007. «En cas de non-respect de la décision et au-delà de ce délai, le bouquet devait en plus payer une astreinte de 30 000 euros par jour et par infraction. Le groupe Canal+ a fait appel de cette décision de justice. Parallèlement, il a aussi tenté d’obtenir un délai d’exécution afin de ne pas payer d’astreinte. Par deux fois, la chaîne cryptée a introduit une procédure de grâce.

Elle a été déboutée», précise le magazine. La fusion mettrait donc fin à toute cette polémique. Mais pourquoi ne faire qu’un ? Des deux côtés, l’on soutient que c’est pour des raisons de concurrence, principalement à La Réunion. «La télé satellitaire sera ou est déjà en compétition avec la Télé numérique terrestre, un câble-opérateur qui commercialise également des bouquets et enfin la télé par Internet. Pour faire face, il faut se préparer», confie la source proche du dossier.

Reste que la pression concurrentielle n’est pas présente à Maurice, du moins pas encore. Et la nouvelle entité se retrouverait en situation de quasi-monopole, avec les dangers que cela comporte pour le consommateur. Mais les jeux ne sont pas encore faits. «C’est un projet avec de grands principes, mais il reste encore à être finalisé. Nous devrions voir plus clair d’ici septembre», dit notre source.

L’heure n’est cependant pas encore à la communication. Contacté, Michel Juanico, directeur-général de Parabole Maurice, n’a pas souhaité commenter l’affaire. Quant à son homologue de MC Vision, Franck Challier, qui se trouve dans un séminaire à l’étranger, il n’était pas joignable.

Patrick HILBERT
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution