Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 2 Août 2008 à 00:00

Le groupe TF1 met l'accent sur les nouveaux médias pour se développer

Le groupe TF1, filiale de Bouygues, qui a annoncé un résultat net en fort recul au premier semestre 2008, ambitionne de placer les nouveaux médias au coeur de son offre, a expliqué vendredi Nonce Paolini, Pdg du groupe, lors d'une réunion d'analystes financiers.

Jeudi soir, le groupe a annoncé avoir dégagé un résultat net de 125 millions d'euros au premier semestre de l'année, en baisse de 32,7% par rapport à la même période de 2007, en raison du coût de l'Euro 2008, des charges de réorganisation et du ralentissement de l'activité. Qualifiant 2008 comme "une année charnière pour préparer le futur", M. Paolini a défini devant les analystes ses axes stratégiques de développement, à commencer par la réorganisation du groupe avec notamment de nouveaux collaborateurs venus de Bouygues à la finance, à la régie publicitaire, aux achats, mais aussi l'arrivée d'une nouvelle génération.

Il a évoqué la réforme du secteur de l'information, "un chantier majeur" (160 millions d'euros, 350 journalistes et autant de techniciens), avec aujourd'hui un management unique en la personne de Jean-Claude Dassier, et la venue à la présentation du JT de 20H00, fin août, de Laurence Ferrari, "la partie visible de l'iceberg". Autre axe stratégique du groupe, le développement du leadership de la chaîne, dont les audiences sont grignotées par la montée en puissance de la télévision numérique terrestre (TNT).

Pour renforcer les programmes et relancer la création interne de TF1, le groupe s'est doté d'une filiale unique TF1 Production qui va produire des contenus (documentaires, fictions, divertissements) et s'ouvrir à de nouveaux créateurs. M. Paolini a notamment annoncé un nouveau magazine culturel animé par Michel Field à la rentrée et une fréquence hebdomadaire de l'émission "Combien ça coûte". "Nos marques, nos contenus, nos savoir-faire doivent être sur tous les terrains de jeu", a dit M. Paolini pour qui "c'est l'un des éléments clé de l'avenir du groupe TF1".

Il a cité l'exemple du magazine de Nicolas Hulot "Ushuaïa", créé il y a 21 ans, qui a ensuite donné lieu à la création de licences ainsi qu'à des livres, des vidéos, un site internet et une chaîne consacrée au développement durable. "Les nouveaux médias vont être au coeur de notre offre", a insisté M. Paolini. Il a cité la restructuration pour la fin de l'année du site tf1.fr, le développement de TF1 "pure player" (activités spécifiques de TF1 sur le net) et des supports émergents (internet mobile, la télévision mobile personnelle, etc.)

Le Pdg de TF1 a également confirmé la prévision d'une baisse de 3% du chiffre d'affaires 2008 par rapport à 2007. Concernant les recettes publicitaires, en baisse de 3,6% au premier semestre, il a indiqué que pour juillet elles ne seraient pas bonnes non plus. "On est dans le droit fil de ce qu'on a connu ces derniers mois", a-t-il dit. Interrogé sur la compensation de la suppression de la publicité à la télévision publique, Nonce Paolini a estimé que "les chiffres évoqués pour France Télévisions étaient très surestimés".

"La commission Copé a retenu le chiffre de 450 millions de manque à gagner, la réalité des chiffres est entre 250 et 280 millions au maximum", a affirmé le Pdg du groupe TF1. "On va essayer de convaincre le gouvernement que les montants évoqués sont certainement excessifs", a-t-il ajouté.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution