Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 2 Septembre 2008 à 00:00

Vivendi: résultats semestriels en baisse, perspectives 2008 confirmées

Le groupe français de médias et de télécommunications Vivendi a annoncé lundi des résultats semestriels en baisse, notamment de sa filiale SFR, mais a confirmé ses perspectives pour 2008, après de "très bonnes" performances au deuxième trimestre.

Sur les six premiers mois de l'année, Vivendi a dégagé un résultat net en recul de 19,9%, à 1,222 milliard d'euros, un chiffre légèrement inférieur aux estimations des analystes d'Oddo Securities, à 1,269 milliard. Le bénéfice net ajusté, indicateur de référence pour le groupe, s'élève à 1,454 milliard d'euros, en repli de 4,7%, tandis que le résultat opérationnel ajusté (Ebita) s'établit à 2,567 milliards, en baisse de 1,1%.

Oddo Securities tablait sur un bénéfice net ajusté un peu moins élevé, de 1,419 milliard, mais sur un Ebita à 2,6 milliards. Sur le seul deuxième trimestre, le résultat net ajusté ressort à 757 millions d'euros, en hausse de 0,3% sur un an, et l'Ebita à 1,364 milliards, en progression de 3,2%. "Nos performances opérationnelles sur le deuxième trimestre sont très bonnes. Elles nous permettent de confirmer les perspectives 2008", à savoir une croissance des résultats comparable à 2007 à périmètre constant (+8,3% pour le résultat net ajusté), a déclaré le président du directoire de Vivendi, Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Le groupe maintient sa perspective de dividende à 50% du résultat net ajusté à périmètre constant. M. Lévy a par ailleurs confirmé que son groupe n'aurait "pas besoin de faire appel au marché pour financer" l'acquisition d'Activision Blizzard (54%) et de Neuf Cegetel (100%). En décembre, Vivendi avait indiqué envisager de lancer une augmentation de capital de 1 à 2 milliards d'euros. Selon M. Lévy, les résultats en baisse du premier semestre s'expliquent notamment par du "non-récurrent positif en 2007" et par le fait que le premier trimestre 2007 avait bénéficié de la sortie du premier pack d'expansion "World of Warcraft", qui revendiquait fin juin 10,9 millions d'abonnés.

Le chiffre d'affaires, déjà publié, a augmenté de 10,2%, à 11,268 milliards d'euros. L'action Vivendi cédait 0,42%, à 26,33 euros vers 10H35 (08H35 GMT), à l'unisson du marché, alors que les analystes espéraient notamment un relèvement des objectifs annuels. "SFR déçoit légèrement tandis que les médias brillent", a commenté Natixis. Principale branche du groupe, la filiale de téléphonie mobile SFR a enregistré une baisse de 1,8% de son Ebita, à 1,34 milliard d'euros. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 5,289 milliards d'euros, en hausse de 22%, grâce notamment à l'intégration de l'opérateur Neuf Cegetel et des activités fixes et ADSL de Tele2 France.

En base comparable, la progression est de 2,6%. Le rapprochement de SFR et Neuf Cegetel a déjà engrendré "10 millions de premiers coûts de restructuration", selon le groupe. L'opérateur comptait fin juin 19,275 millions d'abonnés, après avoir séduit 71.000 nouveaux clients sur le deuxième trimestre, contre 97.000 pendant la même période en 2007. En revanche, Canal+ affiche une bonne forme: son Ebita augmente de 16,2%, à 351 millions d'euros, malgré les coûts liés au rapprochement avec TPS. La hausse a été particulièrement forte au deuxième trimestre (+31,2%).

Fin juin, le groupe comptait 10,445 millions d'abonnés, dont 5,257 millions pour Canal+ et 5,188 millions à CanalSat/TPS. La branche vidéo, Vivendi Games, connaît quant à elle une baisse de son Ebita de 22,7%, à 92 millions d'euros, que le groupe explique par la base de comparaison défavorable. Enfin, le résultat opérationnel ajusté de Maroc Telecom a progressé de 8,6%, à 584 millions d'euros.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution