Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 12 Septembre 2008 à 00:00

TF1 vidéo parie sur la HD, avec le BluRay et VOD HD.

Cette filiale de TF1 a été créée il y a une vingtaine d’années dans le but de commercialiser des programmes, dans un premier temps en kiosque et en vidéoclub, puis sur Internet avec le site tf1vidéo.fr.

TF1 est devenu le premier éditeur français du marché en commercialisant des films (La Môme, Kill Bill, etc), des programmes (comme Ushuaïa), des séries (comme Lost). L’humour est un autre domaine qui devrait se renforcer avec, entre autres, les DVD d’Anne Roumanoff, Antony Kavanah, Nicolas Canteloup ou encore Gad ElMaleh Comme tous les acteurs de ce marché, TF1 vidéo est confronté à la baisse des ventes de DVD due en grande partie au piratage ou au téléchargement illégal sur Internet.

D’ailleurs, le groupe demande depuis quelques temps que la chronologie des médias soit revue et qu’il y ait moins de temps entre une sortie d’un film en salle et sa vente en DVD ou VOD (Vidéo à la demande), comme dans beaucoup d’autres pays européens où le marché se porte mieux. Donc pour lutter contre cette baisse, TF1 vidéo va miser sur deux supports innovants, la VOD et le Blu-Ray.
La VOD a été lancée à peu près au même moment que Canal Play (de Canal+) et s’est imposée avec le site TF1 Vision comme l’un des premiers supports du marché.

Le groupe n’en voit que des avantages : d’abord pouvoir offrir au consommateur une offre à un prix raisonnable et beaucoup plus large que dans les magasins où seuls les titres les plus vendeurs sont mis en rayons. Comme, en plus, le marché du DVD n’est pas très dynamique, la place de DVD est parfois prise par les jeux.

TF1 Vision est disponible sur presque toutes les plateformes de téléchargement, sauf celle d’Orange qui, pour des raisons propre à l’Opérateur Historique, ne souhaite pas proposer ce service (un problème certainement de désaccord sur les conditions commerciales). On le trouve aussi naturellement sur le site tf1vision.com. Il est à noter que TF1 Vision met en valeur Numéricable qu’il estime être l’opérateur le plus innovant et le plus rapide.

De plus en plus, TF1 souhaite pouvoir proposer le téléchargement provisoire mais aussi le téléchargement définitif, tout dépend des accords avec les ayants droits. Aujourd’hui le catalogue en VOD de TF1 Vision se compose de 4000 références en provenance de grands studios comme NBC Universal, Disney, la Warner et Gaumont. Le but est d’offrir la meilleure qualité en proposant de la basse ou de la haute définition quand c’est possible, avec sous-titrage, là encore quand elle est fournie par l’éditeur.

Bien entendu, on trouve les grandes séries de TF1. Depuis quelques temps, elles sont mises en ligne parfois au même moment qu’aux USA, le but est de casser le piratage. Le site déclare environ 1 million de clients actifs. Deux gros chantiers sont en cours : d’abord Cezze, un service de VOD accessible partout, même sans ADSL avec un boitier intégrant un disque dur. Et, plus important certainement, le dossier Microsoft Silverlight, ce plugin qui se rajoute à Internet Explorer et qui permet d’intégrer le multimédia, les graphiques, les animations et l’interactivité, autrement dit un concurrent d’Adobe Flash, Flex, QuickTime, etc. TF1 y croit beaucoup et nous a présenté une démonstration du service, bluffant de qualité et remplie de fonctions… pas tout à fait encore au point pour l’instant.

Si Microsoft Silverlight a l’avantage d’être compatible avec tous les OS (PC, Mac, etc.), il est par contre beaucoup moins diffusé que la technologie flash qui est présente dans presque tous les ordinateurs. D’où les déboires récents de NBC qui l’avait choisi pour diffuser les JO de Pékin et qui a décidé de revenir maintenant vers la technologie Flash. TF1 estime que la dématérialisation totale des programmes n’interviendra pas avant 5-10 ans, ce qui n’est pas si loin ! En attendant, pour le support physique, il mise sur le Blu-Ray. Même si le DVD, comme on l’a dit plus haut, est en baisse, il reste un support populaire. Il faut donc continuer à miser dessus mais avec pour but d’aller au plus vite vers le Blu-Ray, maintenant que la bataille des standards haute définition est terminée. Comme les études estiment que 40% des foyers seront équipés de TV compatible HD en fin 2009, il faut aller vers ce marché.

Le Blu-Ray a tous les avantages. Evidemment la qualité, que cela soit pour l’image proposée en haute définition, mais aussi pour le son qui est encore meilleur car il est peu ou pas compressé. Même si pour l’instant, il y a peu de lecteurs Blu-Ray sur le marché, essentiellement des consoles de jeux PS3 qui seront installées dans environ 1.5 millions de foyer français d’ici la fin d’année 2008. Les lecteurs classiques devraient voir leurs prix descendre en dessous des 300 euros en fin d’année. Ils seront dans 135.000 foyers en fin 2008. 2009 devrait être la grande année du Blu-Ray, même si certains ont des doutes sur la pérennité de ce standard qui serait vite dépassé par les cartes mémoires de plus de 50Go, mais c’est une autre histoire.

Seuls 614 titres étaient disponibles en fin juillet 2008, on prévoit le double en fin d’année. Il faut reconnaitre que désormais presque tous les nouveaux titres qui sortent sur le marché sont proposé en DVD et Blu-Ray. Sur ces titres, la vente en Blu-Ray représente 10% en valeur du marché alors qu’elle n’est que de 1% en quantité sur le reste du catalogue (3% en valeur) TF1 Vidéo se dit exigeant et souhaite obtenir les meilleures sources possibles, ce qui n’est pas toujours évident, il faut que les masters soient le moins compressé possible. Il y a contrôle qualité, recherche du meilleur. Parfois cela se révèle compliqué, surtout sur les suppléments qui ne sont pas tous parfaits et parfois même inutilisables en Haute Définition.

Quand on passe de la qualité maximale en DVD de 400.000 pixels à 2 millions de pixels en Blu-Ray, tout défaut est accentué. TF1 étude aussi le travail des versions étrangères pour voir ce qui se fait de mieux. Encore plus, ils sont à l’écoute des forums pour connaitre les besoins des utilisateurs. Les menus sont beaucoup plus interactifs en Blu-Ray. Ils sont en mode HDMV, plus complets, sans passer par menus principaux, on peut utiliser le PIP avec commentaires. Un gros effort sera fait pour les bonus. Le format le prévoit. Très vite le mode java sera proposé. Un très gros avantage : le disque devient interactif : on peut augmenter le contenu des bonus en passant par une connexion Internet. Un exemple : le DVD La Môme, sorti avant les oscars, peut intégrer automatiquement des extraits des cérémonies et montrer la réaction de Marion Cotillard.

Une fois obtenu un bon master, il faut l’adapter encore, passer de 25 à 24 images par secondes, comme en salle, lui enlever les défauts son et image. Par exemple, le volume sonore doit être s’adapté à une écoute dans un salon, écoute différente que celle en salle. Il faut éviter que le spectateur n’ait à jouer de sa télécommande pour monter et descendre le son. La bande sonore sera obligatoirement en DTS HD Master audio, sans compression. On continue sur les Plus : le boitier sera chez TF1 Vidéo obligatoirement en fer, ils appellent cela Steelbox. Plus classe !

Une surprise, dans certains boitiers, on trouvera deux disques, le « normal », avec le programme en HD, et le deuxième qui va permettre une copie personnelle sur un autre support (ordinateur, mobile, Ipod, etc.). Cette copie sera évidement protégée, il faudra aller sur Internet pour la débloquer, elle ne sera valable que dans les premières semaines de sortie du film. C’est un plus qui sera proposé avant la fin de l’année sur les coffrets des spectacles d’Anne Roumanoff et celui d’Antony Kavanah. A noter que comme le standard Blu-Ray a une capacité sur le disque cinq fois plus importante que sur un DVD classique, on pourra éviter de placer les suppléments sur un deuxième disque, donc le prix de vente pourra être inférieur. A vérifier…

Pour résumer, il faut que le consommateur sente qu’avec un Blu-Ray, il y a un plus qualité. D’ici la fin de l’année, TF1 Vidéo va proposer 30 titres dans ce standard, des nouveautés, des « indispensables » et le « meilleur du catalogue »
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution